•  

    AQUARELLEFEMMEPAPILLON

     

    Me voici avec vous pour quelque temps .

    Je vous donnerez des nouvelles au fur et à mesure que je pourrais en avoir . Déjà , notre Rose est bien arrivée sur son lieu de cure , mais la route fut fatigante et difficile à cause de beaucoup de circulation ... ! Hé oui  la fin des vacances est bien là , et on sent dans l'air comme une chanson et un petit air d'automne .... 

     

    LILIROSETHE

     

    Je vous embrasse tous bien fort  en vous souhaitant un très beau Dimanche .  A très vite les ami(es). Prenez bien soin de vous . 

    Kathy Tendresse , Ange Gardien . 

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  

    Bonjour les amis, cette fois ça y est, c'est le départ. Je passe vous faire un clin d'oeil avant de partir. Et parler encore un peu de l'école. Je jure, je ne m'en vais pas faire l'école buissonnière

    L'école Buissonnière

    Entre alphabet et pigeon vole

    Dans mes cahiers d'écolière

    Se pressaient les herbes folles

    De nos randonnées buissonnières.

     

    Aux collines de Provence

    Nous cueillions le romarin

    A la barbe d'Anatole France

    Renfrogné dans nos bouquins.

     

    Avec les grains de mimosa

    Nous mettions les points sur les i

    D'une dictée trop rabat-joie

    Qu'on transformait en poésie.

     

    Entre pinède et sauvagines

    Comme des trésors nous cachions

    Les pommes de pin dont la résine

    Collait à nos doigts vagabonds.

     

    Au tableau noir du lendemain

    Nous avions tous l'air un peu cloche

    Et Anatole rigolait bien

    Planqué au fond de nos sacoches.

     

    Je ne connais pas l'auteur. J'aime beaucoup ce poème, il n'y manque que la lavande...

     

    Bonne semaine, du plaisir pour tous. Et attention à la récré.

     

    Je vous fais signe dès que je peux, en attendant Kathy vous distraira.

     

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • maternelleprime2013

     

    L'écolier et le ver à soie

     

    "Heureux le papillon qui, libre dans l'air, vole !

    Disait un écolier ennuyé de l'école.

    Sans trêve et sans repos travailler, travailler :

    Voilà mon sort à moi, malheureux prisonnier ! "

    Et s'adressant au ver à soie :

    "Comment peux-tu filer toi même ta prison ? "

    L'insecte répondit : "J'y travaille avec joie,

    Car j'en sors papillon. "

    L.Rastibonne, in C.maquet, L Flot, L Roy

     

     

     

    La salle d'étude

    L'enfant que je fus...

     

    L'enfant que je fus, je continuerai de le poursuivre dans les corridors dallés blancs et noirs de Grand-Lebrun, ce collège englouti au fonds de mon passé, monde minuscule où pendant des années j'ai vécu d'avance ma vie d'homme, où j'ai joué avec les modèles réduits de mes passions futures. 

     

    Le ciel fumeux , les platanes du jardin, la récréation de quatre heures, l'odeur de l'étude du soir. Etrange univers qui avait ses lois,  ses superstitions, ses triomphes et ses désastres. L'amour de Dieu, et celui des créatures y déchiraient des cœurs. La liturgie catholique imposait au temps son rythme accordé sur celui des saisons et conférait à certains jours une atmosphère solennelle de deuil, d'espérance ou de joie...

     

    Nous entrions dans l'étude que réchauffaient les premiers  radiateurs à eau chaude ; Nous entrions dans l'odeur des pensionnaires et dans celle du surveillant, odeur aigre, indéfinissable, qui ne me déplaisait pas. Une demi-heure consacrée aux leçons,  puis une brève récréation, et enfin deux heures de classe, encore un quart d'heure pour jouer, et de nouveau l'étude jusqu'à midi. A 1 heures 1/2 le travail reprenait jusqu'à six heures et demie ! Instant, qui, aujourd'hui encore après un quart de siècle, a gardé pour moi un un goût délicieux de délivrance. A vrai dire, je commençais à ne plus être malheureux pendant la longue étude du soir. Le retour à la maison était proche. Rien ne me menaçait plus.  Ce long temps que j'aurais pu consacrer à mes devoirs, c'était pour écrire mon journal ou des poèmes, que j'en usais. Très tôt m'a tenu le besoin d'écrire, de me délivrer par l'écriture. Que ne donnerais-je pas pour retrouver les cahiers intimes de ma première adolescence que j'eus la sottise de brûler.

     

    A travers les vitres, mon regard cherchait le ciel. sous prétexte d'aller aux cabinets, parfois j'obtenais de sortir. J'avançais à petits pas dans la cour déserte, je respirais les feuilles pourries, la brume ; mais je ne sais quelle relent de ville composait cette odeur particulière à la banlieue.

     

    François MAURIAC, commencement d'une vie.

     

     

    Je vous souhaite une bonne rentrée, le plaisir de retrouver les copains, les jeux de la cour de récréation, et surtout, la soif d'apprendre. Bonne fin de semaine, à très bientôt.

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Aujourd'hui  c'est l'anniversaire de Sabine

    Petit capitaine, je viens te souhaiter le meilleur pour cette journée qui t'est dédiée.

     

    tequieroprime2014

     

    J'espère que le soleil va vite revenir sur toutes les régions. Je pense partir en cure thermale demain.

    Je t'embrasse très affectueusement, amie Sabine.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    C'est plus fort que moi, j'ai lu cette blague ce matin sur le forum d'ombre et de lumière où je travaille, et j'ai eu envie de vous la délivrer.

    La voiture volée

    Un homme, dans un état d'ébriété avancé, revient en catastrophe dans le bar qu'il vient à peine quitter deux minutes auparavant pour téléphoner à la police.

    Il compose le numéro et commence à expliquer : "C'est bien simple, ils m'ont tout volé, sauf la voiture ! Ils ont pris le tableau de bord, le volant, le frein à main, la pédale d'embrayage et même l'accélérateur !

    Quelques minutes plus tard, la police reçoit un nouvel appel et l'officier de garde reconnaît de suite la même voix à l'autre bout de la ligne; 

    "Autant pour moi, déclare le saoulard, je me suis trompé, je m'étais assis sur la banquette arrière".

     

    Allez on rigole et on passe une bonne journée.

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  •  

    20000lieuesaudessusdesmersprime2014

    Bonjour les amis,

    Et oui le séjour sur mon île va devoir s'abréger, car mon départ en cure thermale est tout proche ; Le logeur me dit aussi que je peux arriver avant, l'appartement est vide, alors je me dis : pourquoi pas ?

     

    mondemerveilleuxdelamerprime2014

     

    Donc quelques heures encore au soleil de mon île et retour sur terre...

     

    mystredelamerprime2014

     

    Dis donc c'est déjà la rentrée des classes, la semaine prochaine. Je veux vous préparer quelque chose avant de partir ! Voyez c'est du boulot ! On a beau être en retraite, malade, avec le graphisme on n'a jamais fini ! On a toujours envie de quelque chose en plus, cela occupe grave, croyez-moi. 

    Ensuite On en fait profiter les amis, et c'est cela qui est génial ! Je vous embrasse.

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  •  

    Bonjour les amis,

    Hier je ne suis pas venu, trop occupée à me dorer au soleil de mon île enchantée.

    Je suis allée aussi faire des courses...

     

     

    Mon séjour de rêve sur L'Ile au soleil se poursuit, et je suis heureuse de vous voir, les unes après les autres, me rejoindre, pour profiter de ce ciel souverain. On se réchauffe les articulations... Alors profitons-en encore.

    langoureuseprime2014

    Bon séjour, toutes mes amitiés.

    Partager via Gmail

    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires