• LA VALSE DES SAISONS

    Quand l'hiver daignera quitter sa blanche hermine

    En allant se cacher dans les bois verdoyants

    Nos visages ternis prendront meilleure mine ;

    Le printemps fleurira plein d'atours chatoyants.

     

    Pressés, nous guetterons les premiers perce-neige,

    Muscaris et crocus réveillant le jardin ;

    Les jonquilles plus tard auront le privilège

    De narguer le soleil en un plaisir malin.

     

    Puis l'été brûlera de ses plus belles flammes !

    Les oiseaux apprendront de nouvelles chansons,

    Le ciel dessinera comme des oriflammes,

    Les blés réserveront de bien riches moissons.

     

    Nous nous régalerons du merveilleux automne !

    Quand les arbres seront habillés en carmin ;

    Nous oublierons le temps et son cours monotone,

    Avant que l'hiver blanc se remette en chemin.

     

    Savoir s'émerveiller des saisons à la ronde,

    Avec des yeux d'enfant allumés de candeur,

    C'est la force d'aimer le mystère du monde

    Qui nous invite alors à chanter sa splendeur !!!

    Jean-Jacques FAVERIE poème protégé par copyright

    POETE DE L'AMITIE DIJON

    LA VALSE DES SAISONS

    Superbe récit sur la splendeur de la nature. J'aime beaucoup

    Je vous souhaite une bonne journée.

    LA VALSE DES SAISONS

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Le jardin mouillé

    A petit bruit et peu à peu,

    Sur le jardin frais et dormant,

    Feuille à feuille, la pluie éveille

    l'arbre poudreux qu'elle verdit.

    Au mur on dirait que la treille

    S'étire d'un geste engourdi.

    L'herbe frémit, le gravier tiède

    Crépite et l'on croirait, là-bas,

    Entendre sur le sable et l'herbe

    Comme d'imperceptibles pas.

    Le jardin chuchote et tressaille,

    Furtif et confidentiel,

    L'averse semble maille à maille

    Tisser la terre avec le ciel.

    Henri de Régnier.

    Le jardin mouillé

    Je sais, je sais, c'est un poème de printemps, mais cela vous mettra du baume au coeur, en vous rappelant ces agréables sensations.

    J'ai eu la chimio hier ; un peu fatiguée, ce n'est pas grave.

    Le ciel est encore bien gris, il a plu beaucoup hier aussi. Il ne fait pas trop chaud !

    Je vous embrasse

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • DEVISAGER SA VIE centon *

    à Bernard Dimey

    "J'ai vécu comme un fou, un bon quart de ma vie

    La clef dans le pot de fleur et la porte tirée

    Les gosses qui m'ont connu, bien sûr ils ont grandi

    Je tire mon chapeau à ceux qui sont passés."

     

    "Dans les soirs cloutés d'or de l'enfant que j'étais

    Se rallument soudain le rire et les chansons

    Des programmes comm' ceux-là, vous n'en  verrez jamais

    Quoiqu'ayant du principe et de la religion."

     

    "On regrette toujours les vertus de l'enfance

    Tous les grands chevaux blancs qui couraient dans les rues

    Qu'il me semble parfois, aujourd'hui quand j'y pense

    Je peux dire, et c'est vrai, j'ai fait ce que j'ai pu."

     

    "J'ai toujours adoré Paris quand la nuit tombe

    Les femmes de hasard qui passaient dans mon lit

    Le jour où je n'aurai plus rien à dire au monde

    On peut aller tout seul dévisager sa vie."

    Stephen BLANCHARD poème protégé par copyright

    Président des poètes de l'amitié DIJON

    DEVISAGER SA VIE centon *

    Le centon est un texte constitué de vers ou de fragments à un ou plusieurs auteurs.

    Dans le jeu du centon, la copie et le plagiat sont légalisés. Il en est de même pour des montages artistiques de Braque ou Picasso. Le plus périlleurs dans ce jeu, c'est de donner un sens à l'oeuvre.

    Le centon vient du mot latin Centro, lui-même tiré du grec Kentrôn qui désigne un habit fait de divers montages ou de guenilles rapiécées.

     

    DEVISAGER SA VIE centon *

    Voici un autre genre de poésie, et comme d'habitude Stephen s'en tire avec brio.

    Je vous souhaite une bonne journée

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  •  

    Le beau frère de Brigitte s'en est allé aux cieux aujourd'hui.

    Accompagnons les du mieux que nous pouvons.

    A Roland pour Mamilli

    Que Roland emporte des fleurs et des chants

    A Roland pour Mamilli

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • SANZO

    Ma nièce Estelle a donné le jour vendredi à un petit Sanzo.

    Magnifique nouvelle. Elle qui a eu tant de mal à mettre ses enfants au monde § Cette fois ci, Après Kenji et Norika, Sanzo,  royalement, a tenu presque jusqu'au bout, bien que le cerclage ait été enlevé depuis plusieurs semaines. C'est un beau bébé de + de 3 kg ; Un événement formidable dans une famille radieuse.

    Chez eux on donne toujours des prénoms japonais, d'où Kenji (journaliste assassiné au Japon Kenji Goto), Norika et mainenat Sanzo.

    Beaucoup de bonheur Mon Estelle à toi, ton compagnon, et tes petits bouts de chou.

    SANZO

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • LE PETIT HERISSON

    Est arrivé tôt ce matin,

    Dans le jardin de ma maison,

    Blotti sous les brindilles

    Un charmant petit hérisson

    Tout rond

    Et tout grognon.

    Peureux, chétif et pas malin,

    Tenaillé par la faim,

    Pour un menu copieux

    S'est déridé le petit hérisson

    Tout rond et tout grognon.

    Est reparti sans un merci

    Dans le jardin de ma maison

    Pour se cacher sous les brindilles,

    Le charmant petit hérisson

    Tout rond

    Et tout grognon.

    Mireille FRANCOIS poème protégé par copyright

    LE PETIT HERISSON

    Encore un charmant écrit de mon amie Mireille.

    Toujours galère ordi, aucune autre nouvelle...

    L'infirmier est venu faire ma prise de sang, j'en ai profité pour lui faire faire mon vaccin contre la grippe. C'est une bonne chose de faite.

    Je vous embrasse

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • l'avez-vous vu ???

    Avez-vous vu la sorcière,

    La sorcière au chapeau vert ?

    Elle a planté des capucines

    Sous la fenêtre de sa cuisine.

    Ce matin, son châton

    A joué le marmiton.

    Au jardin il a cueilli

    Sariette et romarin

    Pour parfumer le navarin ;

    Persil et fenouil

    Pour assaisonner la ratatouille.

    C'est comme ça chez la sorcière,

    La sorcière

    Au chapeau vert,

    On est fier de mettre le couvert

    Pour partager un bon repas.

    Mireille François poème protégé par copyright

    l'avez-vous vu ???

    Un joli poème de mon amie Mireille qui vient bien à propos à l'approche d'Halloween.

    Toujours pas d'ordi, mais j'essaye de faire quelque chose quand même à l'aide du vieil ordi et d'une clef usb où sont gardés quelques créas et heureusement la plupart de mes poèmes, sauf le dernier, mais je le rajouterai ; ouf à ce propos car sinon c'était une sacrée perte, à une époque où l'on n'imprime plus systématiquement, et où tout risque donc d'être perdu lors d'une panne radicale.

    Je vous souhaite un bon weekend, n'oubliez pas de changer l'heure. On recule d'une heure.

    Amitiés

    l'avez-vous vu ???

    Partager via Gmail

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires