• Bon anniversaire Kathy

    Mille pardons ma puce, mon vilain agenda ne m'a pas rappelé ta date d'anniversaire et moi j'ai Zappé.

    Ma douce, je veux te souhaiter la plus douce des journées possibles, avec le moins de souffrances qu'il se peut.

    Je pense à toi beaucoup et d'autres personnes pensent à toi aussi...

     

    Bon anniversaire Kathy

    Tu nous manques. Tu me manques...

    Très bonne journée ma puce, même si je suis en retard, qu'au moins aujourd'hui tu puisses respirer un peu.

    De tendres baisers amicaux et toute mon affection

     

    Bon anniversaire Kathy

    Partager via Gmail

    15 commentaires
  • La maison de Long Island

    Le doux chant des oiseaux accueille le matin

    Par la fenêtre ouverte où le vent marin glisse ;

    Dans la sérénité du grand village éteint,

    Filtré par les rideaux, un rayon chaud s'immisce.

     

    Au coeur de la maison calme en bois martelés,

    Mi-découverte et nue, arborant tant de charmes,

    Dort une douce ondine, aux cheveux étalés ;

    En sa pose assoupie, offrant toutes ses armes.

     

    Ce tableau vit encore en mon intimité :

    L'émotion fugace est bien toujours la même !

    Le souvenir repose en toute éternité :

    Elle dort, elle est nue, elle est belle et je l'aime.

    Edouard Richebonne poème protégé par copyright

    POETE DE L'AMITIE DIJON

     

    Une belle déclaration d'amour pour la St Valentin qui approche. Bonne journée

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Jardins familiaux

    L'ombre n'existe plus

    Le printemps revient

    Magicien de la lumière

     

    Du jaune au bleu

    La lumière fait ses gammes

    Sur les bordures

     

    La main tendue le regard droit

    Les hommes abeilles

    s'activent

     

    Plantes en croissances

    La paix du monde

    Dans le souffle du vent.

    Yvette VASSEUR poème protégé par copyright

    POETE DE L'AMITIE DIJON

     

    Et oui, il est presque là, le printemps ! Surtout que nous n'avons pas eu d'hiver, à proprement parler.

    Les jasmins au bord des routes, sont en fleurs... Tout s'en suit...

    Bonne journée

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • L'Amour est comme

    L'amour est comme une fleur

    Que l'on cueille en s'amusant,

    Que l'on mouille de ses pleurs

    Lorsqu'elle s'en va s'étiolant.

     

    L'amour est comme l'abeille

    Qui toujours va butinant,

    Qui monte vers le soleil

    Mais seulement au printemps.

     

    L'amour, c'est de la musique

    Que l'on écoute en rêvant,

    Que l'on oublie mélancolique

    Jusqu'à son achèvement.

     

    L'amour est comme la flamme

    Qui jaillit dans notre coeur,

    Qui meurt avec une larme

    Quand est passé le bonheur.

    Catherine Marie TOSI poème protégé par copyright

    POETE DE L'AMITIE DIJON

     

    A la fois une description très poétique et belle de l'amour, puis... triste, mélancolique, cependant réaliste...  Pourtant certaines formes d'amour ne meurent jamais. Bien sûr si l'on parle de passion, d'attirance sexuelle, qu'on a parfois du mal à dissocier du sentiment, alors là oui, ça s'en va, et ça revient.

    Mais lorsqu'on parle du véritable sentiment, sans passion ; cet amour fort, ce rempart, cette force... Cela résistera à tout, envers et contre-tout. Pourriez-vous cesser d'aimer vos enfants par exemple ? Je n'imagine même pas. Et, ce n'est pas du pipeau !

    Bisous

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • ces questions qui protestent

    Somnolent

    et s'obstinent

    les silences malingres

    de ces matins

    sans soleil

    dont les brumes

    et les bures

    engrisent mon âme

     

    Somnole

    cette inaccessible faille

    d'une pensée

    qui m'échappe

    et s'effiloche

    au seuil perplexe

    d'un non dit

     

    Somnole en moi

    la trace d'un poème

    en déshérence

    où bourgeonnent

    rebelles

    ces questions

    qui protestent

    et refusent

    Claude LUEZIOR poème protégé par copyright

    POETE DE L'AMITIE DIJON

     

    Et la nuit, lorsque le sommeil fuit, des pensées en déshérence, comme celles de ce poète, hantent nos nuits blanches.

    Les nuits qui suivent la chimio, c'est toujours pareil, l'effet de la cortisone. Bien du mal à me reposer. L'oncologue a pourtant baissé les doses qui étaient beaucoup trop fortes. j'ai quand même dormi un peu, en relayant avec la lecture, qui permet d'empêcher les idées loufoques et vagabondes d'instants comme ceux là.

    Je vous embrasse

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • te regarder partir

    Je veux ici adresser toutes mes condoléances et mon soutien à Mamilli et sa famille, qui voient partir un être jeune, en pleine santé. On a du mal à imaginer le désarroi, l'incompréhension, la stupeur qui s'est abattue sur cette famille...

    Hier, je me demandais encore
    Ca fait quoi d'être mort
    Ca doit faire froid dans le dos
    De sentir le fer de la faux
    Comme en enfance
    Est-ce qu'on s'endort
    Est-ce qu'on se tord
    Dans des souffrances

    Je te regarde partir
    Comme on se voit mourir
    Je sais aujourd'hui ce qu'est la fin

    La fin
    Ma bouche qui t'appelle même
    Si elle te sait trop loin
    La fin
    Ma main qui cherche la tienne
    Et se referme sur rien
    Sur rien

     

    CHANSONS LA FIN - EMMANUEL MOIRE

    Auteurs: Cosso

    Compositeurs: Moire

    Editeurs: Warner Chappell Music France

     
    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • Naturelle

    Jets De Mots à Vous Dire sous Un Coin De Ciel Bleu

     

    ©NATURELLE

    Elle n' a pas de peinture dans ses cheveux
    Ni de bleu autour de ses yeux
    Mais d'un geste lent et délicat
    Dès les premiers frimas,
    Elle pose un peu de rose
    Sur ses lèvres à peine closes
    Comme pour égayer ses soupirs
    Et ensoleiller ses sourires
    Car même quand les temps sont gris,
    Elle chante sous la pluie.

    Si quelques rides se dessinent aujourd'hui,
    Ce ne sont que des coups de crayon du temps
    Qui nous racontent l'histoire de sa vie
    Bercée de rires, de larmes et de tourments.

    Oh ! Vieillir ne lui fait pas peur !
    Elle garde au fond de son coeur
    A tout jamais son âme d'enfant,
    Malgré le poids des ans.
    Forte de ses expériences,
    Sans remords, sans regrets, elle avance.
    Elle ne pleure pas sur ses souvenirs
    Car le meilleur est à venir.
    Sa richesse est dans son coeur
    Et chaque âge a ses bonheurs.

    Elle suit doucement le chemin
    Que lui trace son destin...

    Monik Hascoët Medjédoub 
    Un Coin De Ciel Bleu

     

    Il est beau ce poème, Non ? Merci Mono.

    Je vous souhaite une excellente journée

    Partager via Gmail

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires