• A l'orée du bois

    A l'orée du bois

    Sur le chemin des ombres

    tutélaires

    S'enracine le corps

    noueux des écorces de vie

     

    des vents sans importance

    jouent à cache-cache

    entre les branches

    frémissantes et dansantes

    des feuilles mortes

    qui se balancent

     

    La nuit attentive se réveille

    en brise secrète

    l'arbre tend ses bras

    inlassablement vers le ciel

    l'aube porteuse de joie

    annonce enfin le soleil levant

     

    silencieusement

    à l'orée du bois

    la terre se féconde

     

    Stephen Blanchard poème protégé par copyright POETE DE L'AMITIE DIJON

     

    Je vois ici l'espoir du renouveau, du printemps sans doute ou peut-être toute autre chose qui vibre dans les cordes du poète.

    J'y vois la vie qui reprend.

    Bonne journée

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    3
    Dimanche 12 Mars à 06:34

    Bonjour chère Emma

    C'est vrai , hier , lorsque nous étions au parc , nous avons vu que les gens étaient heureux .

    L'effet soleil et douceur y est pour beaucoup .

    Ton poème est merveilleux Emma ainsi que ta création , que j'aime tout particulièrement .

    Je te souhaite un très bon dimanche.

    Prends soin de toi

    Gros bisous

    2
    Samedi 11 Mars à 16:24

    Sans doute as-tu raison ; c'est l'annonce du printemps  qui arrive à petits pas .la terre se réveille peu à peu.

    Ces jours-ci, il fait très beau  et cela fait du bien de se réchauffer au rayons du soleil.Passe un bon week end.Bisous

    1
    Samedi 11 Mars à 09:50

    bonjour ma Rose 

    tu vas bien ce matin

    oui la vie reprend doucement dans les arbres et les jardins

    c est beau a regarder , j aime cette saison

    toi aussi prend du temps pour toi ma douce amie

    je t embrasse

    bisous Elyci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :