• Bravo Maëlle

    Je suis infiniment heureuse que Maëlle ait gagné THE VOICE. Elle était vraiment ma favorite, tout en reconnaissant le talent des autres candidats, qui nous ont eux aussi charmé. 

    Maëlle est une vraie révélation, elle mérite vraiment ce trophée et la notoriété qui va avec. Longue vie dans la chanson Maëlle, fais nous rêver encore et encore.

    Les duos avec Zazie et Vianney ont été magnifiques aussi, cette petite a des ressources sensationnelles.

    Et dire qu'elle n'a jamais pris de cours de chant, ni de musique. Tout en elle est naturel !

    j'ai lu sur certains commentaires des détracteurs vraiment méchants... Venir dire qu'elle n'a pas de voix, ou qu'elle est navrante, il faut vraiment ne vivre que de haine et de cruauté... Heureusement tout le monde n'est pas comme cela, et beaucoup ont voté pour elle.

    Et si pour prétendre avoir de la voix il faut "gueuler", pardon pour l'expression,  je ne suis pas d'accord. Les vraies belles voix n'ont pas besoin d'hurler, je préfère mille fois l'émotion et une magnifique qualité de voix comme celle-ci...

    Les quatre finalistes ont aussi rendu un hommage à Maurane.

    -:-:-:-:-

    Je vous souhaite une belle journée malgré le temps plus que maussade et froid.

     Je ne sais pas de qui est la création du haut, elle est adorable...

    Partager via Gmail

    13 commentaires
  • MOTS ET MESSAGES SUBTILES

     

    Dans le rétro, définition du mot :

    HURLUBERLU

    Ce terme extravagant

    désigne une personne qui l'est tout autant.

    Il apparaît sous la plume de Rabelais comme nom d'un saint, au XVIe siècle.

    Il pourrait provenir de l'ancien français "hurelu", :"ébouriffé", et belluer, :"éblouir".

    -:-:-:-

    MOTS D'ENFANTS

    Quand il voit la caravane installée dans son jardin pour faire une cabane, Théo s'exclame : "Oh, une carabane !"

    Théo 5 ans

    La maman d'Izia lui de mande de choisir une activité : piano, gym, poney ? - 

    "Ah non, pas poney ! Je veux faire de la licorne

    Izia 6 ans.

    -:-:-:-:-

    TWEETS HUMOUR

    Isabelle Mergault 

    Les agents qui bossent sous couvertures, en fait, ils restent dans leur lit, non ?

    -:-:-:-:-

    Je songe à écrire mes... mes... Ah comment ça s'appelle déjà ? ça commence par un m...et ça raconte ce qu'on a vécu.

    pff...je reviens.

    BERNARD PIVOT

    Je suggère d'écrire âmour avec un accent circonflexe, représentation d'un sentiment qui monte, qui monte, monte jusqu'à un sommet, puis redescend.

    -:-:-:-:-

    DAVID ABIKER (entendu au resto)

    Le couple à trois, c'est fréquent, mais généralement, deux seulement sont au courant."

    -:-:-:-:-

    C'était une page détente, et portant au sourire. Des petites choses toutes simples qui nous amusent.

    Je vous souhaite un bon samedi, beau temps ? pas beau temps ? on verra bien. Il fait bon, pourvu que ça dure...

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Immense

     

    Immense par Florent Pagny  

    Immense

     

    Forent Pagny a choisi le titre Immense comme troisième single de son album "Le présent d'abord".

     

    Ce nouveau titre est le fruit d'une collaboration plutôt inattendue puisque c'est Maître Gims qui a composé la mélodie avec son acolyte Dany Synthé (Booba, black M, etc) qui l'a également produite. Côté texte, rien de surprenant avec le retour aux affaires de Lionel Florence (savoir aimer, ma liberté de penser) qui lui taille sur mesure des paroles sur un thème (l'instant présent) imposé par Pagny lui-même.

    Paroles

    Les loups sont de sortie

    Quand les lumières s'effondrent

    J'déambule sous la pluie

    Qui m'inonde

    Mon fantôme se balade

    Sous les toits de Paris

    Mes yeux recherchent par là un abri

    Devant moi le ciel court, le ciel fuit

    Sans faire de bruit

     

    Immense dans cette ville immense

    Je m'efface en silence

    Seul parmi la foule

    oh dans cette ville immense

    Je vis à contre-sens

    Et côtoie les absences

    Je n'tiens pas je coule

     

    Et quand tout s'accélère

    Un monde file devant moi

    C'est comme un courant d'air

    qu'on n'voit pas

    Je n'ai plus les pieds sur terre

    un bonheur éphémère

    Et parfois je perds pieds ici-bas

    Sous mes yeux le ciel court

    Le ciel fuit et je m'ennuie

     

    Immense dans cette ville immense

    Je m'efface en silence

    Seul parmi la foule

    Oh dans cette ville immense

    Je vis à contre-sens

    Et côtoie les absences

    Je n'tiens pas je coule

     

    Tous ces sourires en toc

    Me donnent le coeur en vrac

    On manque d'air on suffoque

    Je rêve que l'on s'échappe

     

    Immense dans cette ville immense

    Je m'efface en silence

    Seul parmi la foule

    Oh dans cette ville immense

    Je vis à contre-sens

    Et côtoie les absences

    Je n'tiens pas je coule

     

    Immense dans cette ville immense

    Je m'efface en silence

    Seul parmi la foule

    Oh dans cette ville immense

    Je vis à contre-sens

    Et côtoie les absences

    Je n'tiens pas je coule

     

    Après les succès des singles Le Présent d’abord et La beauté du douteFlorent Pagny présente aujourd’hui Immense, troisième extrait de son nouvel album déjà disque de platine. 

    Mélangeant  les générations, Florent Pagny s’entoure de jeunes auteurs-compositeurs et exprime avec puissance la solitude et l’enfermement relationnel. 

     

    Au delà de ces considérations factuelles, nous avons été interpellés dès la première écoute par l'étrange ressemblance de la mélodie avec un morceau déjà existant publié par Jean-Jacques Goldman en 1985 et intitulé "Elle attend" (à redécouvrir dans vidéo ci-dessous).

    A votre avis, plagiat ou simple coïncidence mélodique ?

     

    Personnellement je ne vois pas, ou plutôt je n'entends pas,  mais je ne suis pas une spécialiste

    Jean Jacques Goldman : Elle attend

    Alors qu'en pensez-vous ? Vous entendez une plagiat ? Ou comme moi une très belle nouvelle chanson que j'aime énormément et qui donne toute son ampleur admirable à la voix magnifique de Florent ? Dans mon cas ce n'est que du plaisir !

    Je vous souhaite une bonne journée en musique, pourquoi pas !

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • LES VIGNES DE VENISE

    LES VIGNES DE VENISE

    Les vignes de Venise

    Chantent le renouveau

    Et la beauté des îles

    De Zitelle à San Michele.

     

    Les Vignes de Venise

    Ont le parfum des fleurs

    L'arôme des gondoles

    La saveur de la mer.

     

    Les Vignes de Venise

    Illuminent les coeurs

    Des âmes vénitiennes

    Et de l'Adriatique.

     

    Les Vignes de Venise

    Innondent le soleil,

    Les rêves réapparus

    Et les espoirs puissants.

     

    Les Vignes de Venise

    Renaissent de l'histoire

    Et offrent les tonnelles

    Des belles floraisons.

     

    Et les voix éclatantes

    Chantent à l'uisson

    Les refrains de Montmartre

    Et l'hymne des vendanges.

    JOEL CONTE (le 26 août 2017) poème protégé par copyright

    Ecrit lors du voyage à Venise du 21 au 25 août 2017 de la République de Montmartre avec son Ambassade de Venise.

    Résultat de recherche d'images pour "images vignes de Venise Italie"

    Voici un poème écrit par Joël Conte bien différent, aux airs vénitiens et reposants.

    Je vous souhaite une bonne journée d'Ascension.

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • ACTEURS A L'ITALIENNE

    En premier je m'associe à la peine liée au décès de Maurane. Je suis certaine que les anges la portent au paradis où elles retrouve ceux qu'elle a aimés dans la vie sur terre. Paix à son âme.

    Le petit mémo ARTS

    LINO VENTURA

    Colosse sensible 

    Le cinéma français n'a jamais oublié la belle voix grave  et les larges épaules du natif de Parme.

    Dès l'adolescence, Lino Ventura s'est bâti une imposante carrure en pratiquant la lutte greco-romaine. Il devient catcheur et retient l'attention du réalisateur Jacques Becker, qui cherche une force de la nature italienne pour donner la réplique à Jean GABIN dans touchez pas au risbi. A la sortie du film, en 1954, son charisme éclate au grand jour. Il tourne ensuite pour les meilleurs : Louis Malle (Ascenseur pour l'échafaud), Goerges Lautner (Les tontons flingueurs), Jean-Pierre Melville (l'Armée des ombres)...

    Ces cinéastes ont révélé la sensibilité de l'acteur, capable d'exceller dans tous les rôles.

     

    SERGE REGGIANI

    Amoureux des planches

    Le Théâtre a révélé son talent. Né en 1922 dans le nord de l'Italie, le jeune Sergio Reggiani, dit Serge, brûle les planches du conservatoire d'art dramatique de Paris. Il joue Racine et Cocteau avant de se lancer sur grand écran, pour Marcel Carmé et Jacques Becker, notamment. A l'époque de nombreux artistes passent de la chanson au cinéma, mais Serge Reggiani est l'un des rares à réaliser le parcours inverse. 

    En 1964, il chante Boris Vian, puis demande à Georges Moustaki et Serge Gainsbourg de lui écrire des textes. Il ne quittera la scène qu'à sa mort, en 2004, laissant derrière lui quelques grandes chansons : L'Italien, il suffirait de presque rien, les loups sont entrés dans Paris...

     

    YVES MONTANT

    Talentueux DANDY

    Chanteur et acteur inoubliable, Yves Montant est né Ivo Livi, en Toscane, en 1921, il obtient la nationalité française en 1929. D'abord chauffeur de salle, il se fait remarquer en en reprenant Charles Trenet et Maurice Chevalier. Il écume les cabarets jusqu'à sa rencontre avec Edith Piaf, qui fait décoller sa notoriété.  En 1945, il entame parallèlement une carrière au cinéma. Il décroche son premier rôle important au volant d'un camion chargé de nitroglycérine dans le Salaire de la Peur. Les années 1950-1960 sont bénies pour l'artiste. Jacques Prévert lui écrit des chansons, il tourne avec Marylin Monroe à Hollywood. Mais le music hall s'essouffle au profit du rock, Montand se consacre alors au cinéma enchaînant les chefs-d'oeuvre : L'Aveu, Le cercle rouge, Jean de Florette

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • LUTIN

    D'où vient

    le mot LUTIN

    La destinée de ce petit personnage fantastique l'est tout autant.

    Son nom est lié à Neptune, dieu romain des mers et anciennement démon païen, fréquemment surnommé netun.

    Le mot est devenu, au XIIe siècle, nuiton sous l'influence de la nuit, puis luiton, sous celle de luiter (lutter), les démons étant nocturnes et querelleurs.

    Le terme trouve sa forme finale au XVIe siècle. Si le lutin est longtemps considéré comme un esprit mauvais, il devient plus malicieux que méchant à partir du XIVe siècle.

    Dans les contes, sa fonction principale est de jouer des tours aux hommes.

    On le décrit portant  un long bonnet cachant des oreilles pointues.

    Résultat de recherche d'images pour "image elfe bonnet pointu"

    -:-:-:-:-:-:-

    Moi aussi je les imagine surtout farceurs et malicieux.

    Voici un nouveau jour férié, il est important pour notre histoire et a joué un grand rôle dans le devenir de notre pays.

    Je vous souhaite de très bons moments

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Je ris en pleurs

    QUI A DIT ? "Je ris en pleurs"

    FRANCOIS VILLON EN 1458

    Résultat de recherche d'images pour "image François Villon"

    Après avoir tué un prêtre au cours d'une bagarre, puis participé à un cambriolage à Paris, le poète François Villon, prend la fuite.

    Il se réfugie à Blois, à la cour du duc Charles d'Orléans, lui-même poète.

    Lors d'un concours organisé par le prince, François Villon rédige "La ballade des contradictions" contenant ces vers :

    "Je ris en pleurs et attend sans espoir ;

    confort reprend en triste désespoir ;

    je me réjouis et n'ai plaisir aucun."

    Résultat de recherche d'images pour "image François Villon"

    Il retrouve son errance sur les chemins du royaume et fréquent les tavernes pour entendre les rires et les pleurs entremêlés.

    -:-:-:-:-:-

    Drôle d'homme ! Voyou, poète, et âme errante et repentante. C'était un torturé...

    Ben nous on ne va pas se torturer et essayer de faire de cette journée qu'elle soit belle.

    Passez de bons moments ensoleillés si possible.

    Partager via Gmail

    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique