•  

    SI ON TE DEMANDE

     

    Si on te demande

    AMEL BENT

    Si quelqu'un te demande 
    Dis que tu ne sais rien 
    Ma vie est une série 
    Qui n'a pas de fin 
    Tu me trouves trop conciliante 
    Oui je le sais bien 
    J'essaie de rester souriante 
    Ça maquille les chagrins 

    Et je dessine des cœurs sur les ratures 
    Je repeins mes peines au passé 
    Comme à vingt ans rien n'a changé 
    J'en écris des "Je t'aime" sur les murs 
    Ramer contre vents et marées 
    Les yeux secs, la voix éraillée 

    Si on te demande 
    Est-ce que je vais bien 
    Dis leur que je suis mère 
    Jamais une mère ne se plaint 
    Si on te demande 
    Quand est-ce que je reviens 
    Dis leur que je suis là 
    A quelques stations de train 

    Si quelqu'un te raconte 
    Que je me prend pour une star 
    Dis lui que devant Dieu 
    Je ne vaux pas mieux que toi 
    Si quelqu'un te demande 
    Si je suis franche tout le temps 
    Dis lui que d'où je viens 
    On ne fait pas semblant 

    J'en ai vu battre des coeurs sous les armures 

    Souvent des gamines perdues 
    Des bandits qui sont pas si durs 
    J'en écris des "Je t'aime" sur les murs 
    Ramer contre vents et marées 
    Les yeux secs, la voix éraillée 

    Si on te demande 
    Est-ce que je vais bien 
    Dis leur que je suis mère 
    Jamais une mère ne se plaint 
    Si on te demande 
    Quand est-ce que je reviens 
    Dis leur que je suis là 
    A quelques stations de train 

    Si on te demande 
    Si on te demande 
    Si on te demande 

    Si on te demande 
    Est-ce que je vais bien 
    Dis leur que je suis mère 
    Jamais une mère ne se plaint 
    Si on te demande 
    Quand est-ce que je reviens 
    Dis leur que je suis là 

    Si on te demande 
    Est-ce que je vais bien 
    Dis leur que je suis mère 
    Jamais une mère ne se plaint 
    Si on te demande 
    Quand est-ce que je reviens 
    Dis leur que je suis là 
    A quelques stations de train

     

    écrit par Kerredine Soltani,  Des paroles fédératrices alliées à une musique solaire, un refrain qui reste dans la tête, ce titre sent bon le tube.  

     

     

    J'aime beaucoup cette nouvelle chanson d'Amel Bent que j'ai mise en musique d'accueil. Elle a une bien jolie voix ; 

    je vous souhaite une bonne journée

    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • SUITE LES CHEVAUX ESPAGNOLS

    Au sud des Pyrénées, quelques races d'équidés ont traversé les siècles. Elles sont aujourd'hui un sujet de fierté pour leurs éleveurs.

    Le MAJORQUIN

    Noir c'est noir

    Sa robe entièrement noire s'éclaire parfois d'une petite tâche blanche sur le front. Le majorquin a été le cheval de selle préféré des habitants jusqu'à la mécanisation du début du XXe siècle. En 1989, il en restait à peine une trentaine ! Désormais protégés, ils sont au moins 10 fois plus nombreux aujourd'hui.

    Les petits équidés majorquins vivent en semi-liberté, habitués au froid rigoureux de l'hiver, au pied des montagnes, et à la canicule estivale.

    La race Majorquine, assez proche génétiquement, est élevée sur l’île voisine depuis le Moyen-âge, à l'époque des rois catalans. Dès l'antiquité romaine, les deux principales terres de l'archipel des Baléares, en Méditerranée, ont été dénommées insula major, en latin (l'île plus grande)  et insula minor (l'île plus petite) soit Majorque (Mallorca localement) et Minorque (Menorca). Curieusement, plusieurs espèces majorquines tirent sur le noir comme le mouton, l'âne, le porc et la dinde.

    Résultat de recherche d'images pour "image cheval le majorquin"

    LE CASTILLAN entré dans la légende

    Puissant et rapide,  ce coursier a eu son heure de gloire au Moyen âge lors de la Reconquista (la reconquête chrétienne face aux Etats musulmans du sud de la Péninsule). Au XIe siècle, le capitaine Rodrigo Diaz de Vivar s'est ainsi brillamment illustré au combat sur sa monture. Il a hérité du surnom de Cid Campeador. 

    Le premier mot vient de l'arabe sidi (seigneur) ; le second qualifie, en espagnol, un chef de guerre victorieux. Quant  à son destrier blanc, Babieca (nigaud), il est devenu tout aussi légendaire que son maître. La tombe de ce cheval est encore visible au monastères San Pedro de Gardeña, près de Burgos. Ce pure race qualifié de castillan pour souligner son origine espagnole  et catholique, a néanmoins beaucoup de sang andalou dans les veines. En fait, il s'en distingue difficilement !

    Résultat de recherche d'images pour "image cheval le castillan"

    L'HISPANO-BRETON, un mariage réussi

    Il était moins cinq ! Au début du XXe siècle, les éleveurs du nord de la péninsule ont importé de petits étalons bretons, spécialisés dans la traction, afin de les croiser avec les races locales rustiques. Cette sélection a donné un animal bien musclé, tranquille et frugal, qui se satisfait d'une végétation assez pauvre. Affecté aux travaux des champs, le cheval souvent alezan ou bai foncé est cependant éliminé par le matériel motorisé. La race, reconnue seulement en 1997, a toutefois été préservée, sous le nom d'hispano-breton, surtout dans la communauté régionale de Castille-et-Léon. Fécondées par des ânes, les juments donnent naissance à des mules et des mulets de plus petite taille, appréciés dans les activités de loisir.

    Résultat de recherche d'images pour "image cheval l'hispano-breton"

    LE BASQUE un montagnard pyrénéen

    Il en impose ! Le cheval des montagnes du pays basque (son nom officiel) affiche une silhouette lourde et puissante, proche du sol et donc particulièrement adaptée à l'attelage et au travail des champs. Sa crinière très abondante peut lui couvrir presque toute la tête. 

    Les robes baies (brin rouge aux crins noirs) et alezanes (uniformément marron) dominent. Son origine se perd dans la nuit des temps, un peu comme celle des Basques, dont le nom viendrait des Vascons, une population décrite il y a plus de deux mille ans par l'historien Tite-Live.

    Résultat de recherche d'images pour "image cheval le basque"

    -:-:-:-:-:-

    Voilà, j'ai fait le tour de ce sujet plaisant avec vous.

    La journée d'hier a été très chaude, mais je m'en suis bien accommodée. Le matin fête médiévale du village ! bof, de moins en moins d'attraction, même les jeux pour enfants en très petit nombre. Tout cela se perd... D'un côté pour les riverains de la rue où tous ces chalands s'installaient, c'est bien plus calme et moins malmené, et personnellement j'en suis heureuse, vu l'incivilité des visiteurs, et les rues si étroites non idéales pour installer tout ce monde.

    Bref, le tour a été vite fait. Ensuite vers 13 h j'ai pris la voiture et suis allée à Pont St Esprit, manger un peu, puis m'asseoir bien à l'ombre au jardin de la mairie. j'étais bien, c'était agréable, j'ai lu. Seul bémol, je suis tellement décharnée, plus de rembourrage nulle part qu'être sur le banc de bois est un supplice ! j'avais pris un coussin pour mes fesses, mais il faudra une autre fois que je prenne autant pour le dos, car sinon la douleur est difficilement supportable.

    Vous savez, je ne fais plus que 44 kgs, je fonds, la chimio élimine tout ce que je peux avaler... 

    Mais si un peu de temps m'est donné encore...

    Seulement d'une année sur l'autre, mes vêtements sont trop grands et suis obligée de me rhabiller. Ce n'est pas de l'économie... Mais avoir le pantalon qui descend sans cesse n'est guère agréable...

    Je n'ai plus de poitrine, n'arrive plus à remplir un bonnet A, moi qui avais une belle poitrine, c'est dur à admettre tout cela. Cependant je tiens le coup, je ne m'attarde pas trop sur ces malheurs auxquels je ne peux rien de toute façon...

    Je vous souhaite une bonne journée qui sera ici encore chaude. J'ai bien ouvert les fenêtres tôt le matin. j'ai dormi  à peu près deux heures en tout et pour tout cette nuit, tellement je souffrais du ventre...

    Je vais ensuite bien tirer les volets et fermer les fenêtres.

    Partager via Gmail

    11 commentaires
  • LES CHEVAUX ESPAGNOLS ONT DE L'ALLURE

    L'ANDALOU

    Vraiment racé

    MOBILE, ENERGIQUE ET RESISTANT, ce cheval parcourait déjà la péninsule ibérique à l'âge du bronze, vers 1000 avant J-C;

    C'est la pure race espagnole (PRE) par excellence. Les peintures et gravures rupestres du néolithique suggèrent même une origine bien plus ancienne. Après la conquête du sud de l'Espagne par les musulmans au VIIIe siècle l'andalou a été croisé avec le petit barbe d'Afrique du Nord, une race apparentée.

    D'origine obscure, le nom de l'Andalousie (Al-Andalus en arabe) pourrait venir des vandales qui ont occupé ces terres jusqu'au Ve siècle ou d'une expression wisigothique signifiant "attribution des terres". Aux XVe et XVIe siècles, l'équidé accompagne les conquistadors partis à la conquête de l'Amérique, notamment des deux empires aztèque et inca.

    Tout en élégance, il incarne la noblesse espagnole au sommet de sa puissance en Europe. La cour de Versailles elle-même l'héberge dans ses écuries en raison de sa légèreté et de sa grande docilité. La plupart des Andalous présentent une robe grise, mais toutes les couleurs peuvent se rencontrer, y compris le noir brillant.

    Résultat de recherche d'images pour "image cheval andalou"

    LE JACCA NAVARRA

    un vrai BIDET

    Ce petit cheval est appelé Jaca navarra en espagnol, soit littéralement le bidet navarrais ! 

    Avec son ventre bombé, sa forte encolure, ses petites oreilles et ses pattes courtaudes, cet animal de vieille ascendance pyrénéenne n'est guère impressionnant. Mais son caractère placide, sa robustesse et sa sobriété le désigne comme une monture parfaite pour les enfants.

    Résultat de recherche d'images pour "image cheval jaca navarra"

    LE MARISMEÑO du Guadalquivir

    Voici l'équivalent espagnol du cheval de Camargue. Sauvage, vif et élancé, ce mammifère à la robe Isabelle (poils jaunâtres et crins noirs), souris ou parfois baie (poils fauves) évolue en toute liberté dans les marécages du delta de Guadalquivir, le grand fleuve du sud de l'Espagne qui se jette dans l'Océan Atlantique. Personne ne l'a jamais domestiqué. On l'a simplement dénommé marismeño, soit le marécageux, en espagnol. Longtemps en danger d'extinction, il bénéficie désormais d'une protection au sein du parc national Doñama en Andalousie.

    Résultat de recherche d'images pour "image cheval marismeno du guadalquivir"

    -:-:-:-:-

    La page serait vraiment trop longue si je continuais. Vous aurez la suite au prochain article...

    J'aime énormément les chevaux, ils me semblent nobles...

     

    On nous promet deux jours de canicule, il va falloir à tous être prudents, éviter de sortir aux heures chaudes.

    Et puis, et puis, ceux qui sont près de la mer, ou ont une piscine vont avoir tout le loisir de faire trempette en toute quiétude. Attention écran total obligé...

    Je vous souhaite un bon samedi.

     

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • MEMO MONDE 3 PEUPLES DU SAHARA

    3 PEUPLES DU SAHARA

    Les touareg, le peuple libre

    Le désert est leur royaume. Les touareg ont appris à vivre avec un soleil de plomb qui écrase d'une chaleur extrême la plus grande étendue  de sable de la planète.

    Leur mode vie itinérant a longtemps fasciné l'occident. Ces éleveurs nomades, reconnaissables à leur chèche (pièce d'étoffe)  immense, étaient parfois surnommés "les hommes bleus". En effet, la couleur de leurs vêtements, teinté à l'indigo, déteignait sur leur peau.

    En langue touareg, ils se désignent comme "hommes libres". Il seraient entre 1'5 à 3 millions, répartis sur un territoire traversant cinq pays d'Afrique (Le Burkina Faso, le Mali, l'Algérie, le Niger et la Libye). Loin d'être un groupe uniforme, les Touareg sont divisés en de nombreuses tribus, parfois rivales. Aujourd’hui, ce peuple mythique se voit de plus en plus contraint de quitter le désert pour s'installer en ville en raison notamment de grandes sécheresses qui déciment les cheptels.

    Résultat de recherche d'images pour "images hommes touareg"

    LES TOUBOUS

    surtout des éleveurs

    Ils vivent dans l'ombre des touareg. Moins connus que "les hommes bleus", les Toubous partagent avec eux les oasis et les hautes dunes du Sahara. Il s'affrontent parfois pour le contrôle des routes commerciales ou des ressources comme les champs pétrolifères.

    Les Toubous doivent leur nom au massif du Tibesti, des montagnes du Tchad où ils sont très présents. Eux préfèrent se nommer les Teda ou les Daza. on rencontre ce peuple de pasteurs surtout au Tchad, en Libye et au Niger . Leur tenue, leur organisation clanique et leur religion (L'islam) ne les différencient pas des Touareg. Néanmoins les Toubous ont la peau plus foncée, ce qui leur vaut parfois le surnom de "Touareg noirs".

    Résultat de recherche d'images pour "images hommes toubous"

    LES BEDOUINS

    moins itinérants

    Ces nomades Arables sont présents dans de nombreux pays d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Ils sont originaires du centre de l'Arabie. Leur migration a accompagné l'expansion de l'Islam des premiers siècles. Leurs tentes de soie sont dispersées au Maroc, en Tunisie et au Soudan, en Jordanie, en Palestine... Leur nom vient de badawi, un mot arabe qui signifie "celui qui habite le désert". 

    Les Bédouins, dont la population est évaluée à 4 millions, ont longtemps été réputés pour leurs vastes cheptels de dromadaires et de chameaux, une richesse précieuse pour les voyageurs des sables. Mais ces négociants se sédentarisent eux aussi.

    Résultat de recherche d'images pour "images hommes bédouins"

    -:-:-:-:-:-

    J'ai été bien occupée, et fatiguée aussi. Mais voilà je suis venue réparer mon absence.

    Je vous souhaite à tous une bonne fin de vendredi.

    Toutes mes amitiés

     

     

    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • LA FETE DE LA MUSIQUE TELE

    J'ai regardé jeudi l'émission de la fête de la musique sur la deux, et ma foi, j'ai passé de bons moments. C'est l'occasion aussi de découvrir de nouvelles chansons, très sensées entre autres, et de nouveaux artistes.

    Le vent a soufflé vraiment comme un forcené hier ! c'était effrayant, il y a eu des coupures d'électricité et mon ordi en a pris un coup. Ce matin, rien ne marchait plus... Les réparations ont été efficaces et c'est reparti, je souffle, car j'ai eu chaud... Sans mon ordi, mes journées sont parfois vides...

     

    Je vous souhaite une bonne journée

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • LES COULEURS DU TEMPS

    LES COULEURS DU TEMPS

    Le temps a renversé sa boite de couleurs

    Le couchant les disperse selon son humeur

    Colorant l'horizon de teintes somptueuses

    En s'arrêtant pour voir sa palette harmonieuse

    Tout devient mystérieux les sons et les couleurs

    S'estompent et disparaissent quand le temps sonne l'heure

    Les étoiles nous regardent attentives et curieuses

    Allumant une à une leur bougie lumineuse

    Et moi émerveillée seule dans ce vaste monde

    Je contemple la beauté du soir qui nous inonde

    Le peintre de la nuit a rangé ses pinceaux

    Il reviendra demain achever ses tableaux

    Madeleine MONTUPET FALCE poème protégé par copyright

    POETE DE L'AMITIE DIJON

    -:-:-:-:-

    Elles sont belles ces couleurs du temps n'est-ce pas !

    C'est vrai qu'il n'y a pas de plus joli tableau que celui de la nature. Cela change sans cesse.

     

    Je vous souhaite une bonne journée

     

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • C'était HIER SOIR

    MUSIQUE EN FETE AU THEATRE ANTIQUE D'ORANGE

    Pour cette huitième édition, Cyril FERAUD  (FRANCE TELEVISION) et Judith CHAINE (FRANCE MUSIQUE) ont présenté la soirée en direct du théâtre antique d'Orange. Peut-être en avez-vous regardé au moins une partie ?

    Airs d'Opéra, d'Opérette, comédies musicales, musique traditionnelle, chanson française... Plus de 200 musiciens et artistes se sont succédé  pour des moments de convivialité, d'émotion et d'excellence.

    avec :

    Avec Kévin Amiel, Fabien Barcelo, Sara Blanch  Freixes, Jean-François Borras, Ambroisine Bré, Hélène  Carpentier, Nicolas Cavallier, Chloé Chaume, Fabienne Conrad,  Karine  Deshayes, Aude Extremo, Christian Helmer, Irakli Kakhidze, Armelle  Khourdoïan, Florian Laconi, Moises Ordonnez, Amélie Robins, Erwin  Schrott, Florian Sempey, Philippe Talbot, Jean Teitgen, Valentin Thil,  Béatrice Uria Monzon, Blerta Zhegu…Salvatore Adamo et un hommage à Maurane.

    Et l’orchestre régional Avignon Provence, l'orchestre de Cannes, Provence-Alpes, Côte d'Azur , les artistes du Choeur de Parme, La maîtrise des Bouches du Rhône, la maîtrise Opéra Grand-Avignon, Le ballet de l'opéra d'Avignon.

     

    -:-:-:-:-:-

    Bien sûr, vu mon état, je ne peux plus assister à cette magnifique manifestation de la Musique qui s'éternise tard le soir. Mais, ma soeur de Valence venait avec les bénévoles de son Association. Elle arrivait vers 18 heures et avait une bonne heure de quartier libre ; Je me suis donc rendue à Orange pour passer ce moment avec elle avant le grand événement.

    Ensuite, je suis rentrée et me suis contentée de regarder l'émission dans mon fauteuil.

     A 23 heures mon lit n'en pouvait plus de m'attendre et mes yeux se fermaient, j'ai donc éteint le récepteur et suis allée offrir à mon corps le repos qu'il demandait... Déjà j'avais vu profité de beaucoup de moments merveilleux.

    C'était une merveilleuse journée chaude et ensoleillée et ils n'ont sûrement pas eu froid dans les gradins de pierre à ciel ouvert ; c'était tout à fait le temps favorable pour une telle manifestation !

    Troisième jour consécutif où nous allons profiter d'un vrai soleil d'été, même si d'un coup, nos corps doivent s'habituer à ce changement radical de température et aux habitudes prises avec le temps médiocre qui s'est éternisé....

    -:-:-:-:-:-

    Vive l'été, mais lui, normalement il dure quelque temps, nous aurons donc l'occasion de le fêter comme il se doit.Je n'aurais pas voulu manquer de discuter avec vous de cette magnifique fête, dans ce théâtre que Louis XIV appelait le plus beau fief de son royaume... (le théâtre antique d'Orange).

    Passez une excellente journée.

    Partager via Gmail

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique