• DIEU ET SATAN

    DIEU ET SATAN

    DIEU ET SATAN

    Je crois en la bonté des humbles "gens de peu"

    Je sais aussi la cruauté

     

    Je rêve d'un monde beau vaste mystérieux

    Quand donc existera ?

     

    Je sais des idées fausses et leurs ignominies

    Qu'est-ce la Vérité ?

     

    Faut-il vivre d'amour et de renoncement ?

    J'ai souci de le dire

     

    Entre haine folies tant de gens affamés !

    Est-ce fardeau d'aimer ?

     

    Entre naître et mourir ce grand vide à combler...

    Comment y parvenir ?

    GERARD MOZER poème protégé par copyright

    POETE DE L'AMITIE DIJON

     

    -:-:-:-:-

    Un joli poème de Gérard, qui pose des questions profondes et essentielles.

    Hier, j'ai vu l'oncologue, mais dès l'arrivée, (je m'en doutais) il m'a dit qu'on ne pouvait pas faire la chimio...

    Au vu de mes résultats sanguins, ce n'était pas possible. Il avait vu ses collègues avant de commencer les consultations et il m'a d'emblée proposé l'arrêt de tout traitement. Les chimios arrivées à ce point, me tuent plus vite que la maladie.

    Il m'a proposé de passer en palliatif. J'ai accepté, et m'en sens presque soulagée, parce que je percevais très bien que je ne tenais absolument plus debout. Je sais bien que je vais maintenant directement vers la fin, et j'espère seulement qu'elle sera apaisée... M'en aller doucement, mais que ça ne dure plus trop longtemps. j'ai déjà assez souffert, assez donné, il faut que cela s'arrête...

    La seule chose c'est que je suis si seule chez moi, et depuis le début c'est ma crainte, que personne ne s'inquiète si on ne me voit pas...

    Enfin, entre les infirmiers, l'employé de ménage, combien de temps serais-je là partie ailleurs sans que personne ne s'en émeuve ?

    J'ai sans doute tort de me faire du soucis pour cela, mais je voudrais tant que mes enfants soient plus près.

    Je vais quand même essayer de reprendre des forces, sans cette chimio qui m'a anéantie...

    Sinon, tant que je le pourrai j'assurerai ma présence ici. Soyez rassurée je ne suis pas désespérée, pas du tout... Ma foi me porte, et je sais bien que je suis arrivée près du port. Cela peut encore durer, mais impossible de dire combien de temps...

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    6
    Lundi 20 Août à 09:35

    Je reviens sur ton article car hier je pleurais trop.Gérard et moi pensons très fort a toi et ce qui adoucit mon chagrin,c'est mon petit passage hors de mon corps ou j'ai découvert une autre vie,une vie sans douleurs .

    Je ne sais que te dire car toi seule vit cette annonce .

    Je te dirais bien de venir mais je sais que tu ne voudras pas et je comprends.Si j’étais seule je viendrais auprès de toi......

    Je te serre très fort contre moi.

    5
    Dimanche 19 Août à 09:37

    que c'est dur de lire un tel message, et ne rien pouvoir faire à part t'envoyer quelques ondes positives. J'ai beau dire garde tes forces, bats toi, ce n'est pas si simple. De tout coeur avec toi et que Dieu te préserve et te donne la force

    Bisous

    4
    Samedi 18 Août à 22:42

    Coucou ma douce amie

    Je suis de tout coeur avec toi

    Ne baisse pas les bras

    L'espoir doit continuer à faire son chemin en toi pour t'éclairer

     

    Je te souhaite un doux weekend de total repos

    Gros bisou de Jane

    3
    Vendredi 17 Août à 18:49

    bonsoir          je suis de tout coeur avec toi  et je te comprend  aie confiance        , as tu passé un bon vendredi  ? moi calme  pas de sortie ce matin  et  ma fille ma emmenée  faire mes courses  cet après midi , ici soleil et vent , bonne soirée  et bon weekend   .. bisous  .. anna

    2
    Vendredi 17 Août à 16:40

    Ma belle Emma, que dire sinon que je suis émue aux larmes de ce que tu nous annonces. Moi non plus, je ne vois pas mes fils et quelquefois, j'ai peur de partir seule mais ce n'est pas le cas encore. Ici on a le CLSC, il doit y avoir des personnes qui peuvent te rendre visite chaque jour, tes enfants sont si loin que ça, téléphone-leur pour leur dire, ils peuvent sans doute s'arranger pour t'accompagner. Je serai toujours là près de toi et je me demande pourquoi je suis si loin. Je t'embrasse fort ma douce chérie.

    1
    Vendredi 17 Août à 15:47

    Bonjour ma douce chérie , 

    J'espère que tu as pu dormir et te reposer un peu cette nuit . J'ai beaucoup pensé à toi tu t'en doutes . Je comprends bien que la peur de s'en aller seule , sans personne qui te tiendra la main t'effraie et on le serait à bien moins ... Je n'ose y penser . Cependant en palliatif, même à la maison, il y aura quelqu'un . C'est pas possible autrement . Pour l'instant , reprends quelques forces , la bête ne va pas comprendre ! Je t'assure de ma présence ma chérie . Oui, je veux que tu saches que je suis là, proche de toi et ce jusqu'au bout , et après . Garde confiance en la vierge Marie, en ton ange gardien aussi ... ils ne t'ont jamais laissé tomber . Ta foi est grande et puissante . Je prie avec toi mon ange . Pour le moment tu vis ma chérie !! 

    Bisous bisous et plein de tendresse . 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :