• La maison de Long Island

    La maison de Long Island

    Le doux chant des oiseaux accueille le matin

    Par la fenêtre ouverte où le vent marin glisse ;

    Dans la sérénité du grand village éteint,

    Filtré par les rideaux, un rayon chaud s'immisce.

     

    Au coeur de la maison calme en bois martelés,

    Mi-découverte et nue, arborant tant de charmes,

    Dort une douce ondine, aux cheveux étalés ;

    En sa pose assoupie, offrant toutes ses armes.

     

    Ce tableau vit encore en mon intimité :

    L'émotion fugace est bien toujours la même !

    Le souvenir repose en toute éternité :

    Elle dort, elle est nue, elle est belle et je l'aime.

    Edouard Richebonne poème protégé par copyright

    POETE DE L'AMITIE DIJON

     

    Une belle déclaration d'amour pour la St Valentin qui approche. Bonne journée

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    3
    Lundi 1er Février 2016 à 09:22

    Oui,un très beau poème d'amour ! Le temps est superbe et doux; bisous

    2
    Stéphanie
    Dimanche 31 Janvier 2016 à 20:09

    Très jolie ta bannière ma douce Emma !! Merci pour ta présence et tes jolies créas !!

    Bisous et pensées+++++++

    1
    Robert
    Dimanche 31 Janvier 2016 à 10:59

    Beau petit poème pour les amoureux de tout age.

    Magnifique création pleine de rouge et de charme.

    Bon dimanche bon repos.

    875908chatbonnesnuits.jpg

    Robert

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :