• LE COEUR DANS LES EPINES

    LE COEUR DANS LES EPINES

    LE CŒUR DANS LES EPINES

     

    Tu as le cœur ensanglanté par les épines

    Des ronciers sauvages qui jalonnent ta vie ;

    Dans les ténèbres d’un long tunnel, tu chemines,

    A en perdre la raison, à perdre l’envie…

     

    Le Paradis qui t’envoie des clins d’œil,

    Reste bien caché au bout du calvaire.

    Faudra-t-il dormir au fond du cercueil

    Pour entendre, enfin, le chant du trouvère ?

     

    Je voudrais réveiller en ton cœur, l’espérance ;

    Te montrer le nouveau jour qui filtre là-bas.

    Car souvent, se cache, au-delà de l’apparence,

    Un véritable trésor pour guider nos pas.

     

    Regarde s’amuser les écureuils ;

    Ils gambadent de branche en branche

    En écoutant siffloter les bouvreuils.

    Pour eux, chaque jour c’est dimanche.

     

    Reprends goût à la vie ;

    Sors admirer la pluie,

    Le vent et sa folie.

    Le monde est fantaisie...

     

    Dans ce magma cruel qui fermente ta peine,

    Au  fond du gouffre où tu survis,

    Je poste cette lettre ; de tendresse, elle est pleine.

    Je sais que tu l’as bien compris.

     

    Ce ne sont que quelques mots, mal choisis,

    Peut-être… Ils cherchent à te redonner l’espoir,

    Te dessiner des ciels bleus éclaircis,

    Dès la tombée de la nuit, l'étoile du soir.

    Marie-Annick COLNOT (Primerose) poème protégé par copyright 

     

    Il y a de pauvres cœurs torturés, ensanglantés ; Que ce message leur soit  destiné.

    J'ai une fois de plus, mis beaucoup de temps, à trouver les mots justes pour les rimes... Ce n'est pas si simple, surtout quand on cherche à dire quelque chose de bien particulier...

    Toi, petite sœur, toi petit frère, où que tu sois, qui que tu sois, trouve en ces mots un peu de force pour continuer ton chemin...

    Ce n'est vraiment pas à ma personne que j'ai voulu dédier ce poème, mais  bien précisément à ces petits cœurs connus ou inconnus qui souffrent trop  injustement... La souffrance peut-elle être autrement qu'injuste ? 

    Ma souffrance personnelle est très différente de ces souffrances là. Elle est avant tout physique, et faite de lassitude aussi après tous ces traitements et cette maladie qui progresse sans cesse. Elle n'est en aucun cas désespérée...

    Je vous souhaite une excellente journée.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    8
    Mercredi 22 Mars à 17:47

    Ton poème est magnifique et il me touche beaucoup. Tu as su trouver les mots pour décrire la souffrance et la peine que l'on vit chacun(e) à notre façon. Merci pour ce texte plein de chaleur, tendre bisou arc-en-ciel !

    7
    Lundi 20 Mars à 13:02

    Il est très beau ton poème, empreint de tendresse et d'espoir. Tu as du mérite, d'oublier tes souffrances pour penser à celle des autres , même si ce n'est pas la même souffrance.

    Je te souhaite une douce semaine printanière

     

     

     

    6
    Lundi 20 Mars à 09:05

    En te lisant....

    mais tu sais ...

     Ma vie d'épines est faite Je me retrouve dans tes vers .....

    Dans mon bouquet d'épines,il y a une rose  avec qui j'ai eu le bonheur de partager quelques jours!

    Plein de bisous

    Sabine

    5
    Samedi 18 Mars à 18:19

    très joli poème

    4
    Bertille
    Samedi 18 Mars à 17:55

    TROP BEAU !!!!!!!!!

    Même si ce poème est plein de tristesse ......

    Tu as trouvé les mots justes et si bien formulé tes phrases.

    Merci ma douce Emma.

    Pensées positives pour toi et Kathynette je vous embrasse toutes les deux très très fort.

     

    3
    Samedi 18 Mars à 17:47

    Bonsoir chère Emma.

    Tu es trop modeste, mais c'est vrai qu'il est parfois difficile d'exprimer des ressentis ou autres émotions, en termes justes.

    Tu y as réussis et je t'en remercie.

    Merci beaucoup pour tes passages même si je reste fort peu devant l'ordi et viens trop peu souvent.

    Je ne vais pas me plaindre de quelques bobos, mais mon dos se rebiffe assez vite  wink2 .   

    Tes créas sont toujours aussi magnifiques ; tu vois, même ça, c'est de trop pour moi  winktongue.

    Prends bien soin de toi !!!!! Je t'embrasse très fort. Francine (Clio) .

    2
    Samedi 18 Mars à 13:56

    Comment ne pas te remercier de ces mots si juste ! c'est très beau, et à la fois si triste, quand on connait la peine , les soucis, la torture de l'esprit ... 

    On ne souhaite cela à personne, même pas à son pire ennemi, si toutefois on en avait un ! .

    Merci encore ma douce amie !

    plein de bisous tout doux pour ce weekend de repos . 

    Prends soin de toi ma chérie, et vous aussi les amies .

    kathynette 

    1
    Samedi 18 Mars à 09:30

    bonjour ma Rose tu vas bien ma douce

    ce sont de bien jolis mots que tu as ecris pour ceux qui

    souffre et qui ne trouve pas de solution a leurs peines

    morales, et vont jusqu'à se detruire, pour ce liberer de ces

    souffrances , je connais ce genre de peine

    a ma Rose la vie est difficile , elle est pleine de soucis 

    et de malheur , heureusement des fois y a des bonheurs il faut savoir les saisir

    a temps ces bonheurs

    bon samedi et bon week-end ma douce

    bisous Elyci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :