• MEDITERRANEE

    MEDITERRANEE

    MEDITERRANEE 

    Sur ton lit

    Je me laissais flotter

    En toi

    Je me croyais entrée

     

    Le sel et le soleil

    Léchaient ma peau

    Comme il est doux

    Ton mouvement discret

     

    Tes eaux berçantes

    Ont chaviré ma tête

    Je titubais

    Lorsque j’ai repris pieds

     

    Je t’appelais mon Amie

    Le sel et le soleil ont brûlé mes yeux

    De ta berceuse 

    Je dois donc me méfier

    Marie-Annick COLNOT (Primerose) poème protégé par copyright

    extrait de mon recueil HEURES BONHEURS FLEURS COULEURS (médaille d'argent des joutes littéraires de Bourgogne 2002)

    MEDITERRANEE

    Vous connaissez, le revers de la médaille ? Eh bien oui, tous ces plaisirs, ces instants délicieux, au soleil sur la plage, ne sont pas sans répercussion ! Il faut être prudent : se protéger des brûlures sur la peau, des brûlures des yeux en portant des verres de soleil, bien s'hydrater et ne pas abuser...

    Personnellement le manque d'équilibre est accentué par ma maladie de l'oreille interne ; ainsi en me laissant bercer par le doux roulis de la méditerranée, je réunis les éléments pour tituber ensuite...

    MEDITERRANEE

    Quel dommage ! j'aime tellement la mer. C'est ce qui m'a empêché de me baigner dans la mer à Fréjus, car des galets énormes pour me déstabiliser déjà ; et des vagues. Oui, des vagues ! Ne venez pas me dire que la Méditerranée est morte ! Certes, elle a une vie beaucoup plus calme que l'océan, mais elle a  ses marées plus mesurées, ses agitations par temps perturbé !

    Vu mon état de santé, je ne pouvais pas prendre le risque. Par contre je me suis baignée dans le Verdon et c'était un délice, malgré une eau très froide. Une eau claire, pure, avec un mouvement perpétuel, des petites plages individuelles ombragées, et peu de monde. A cause de la chambre à chimio dans l'aine je n'ai pas le droit à la piscine (trop de miasmes, d'infections possibles).

    Cette mer je l'aime, on dirait qu'elle fait partie de moi...

     Voici une petite chercheuse d'étoiles (de mer)

    MEDITERRANEE

    Je pars demain, je n'aurai sans doute pas le temps de vous mettre un autre message. J'irai vous faire coucou à la médiathèque à chaque fois que possible.

    Bon mois d'août.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    3
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 08:28

    La Mediterranée aussi est dangereuse, bien sûr: tous les ans il y a des gens qui se noient .J'aime la mer mais je m'en méfie aussi . Tu as raison :attention au soleil. La rivière est un peu fraîche à mon goût;Il faut vraiment qu'il fasse chaud pour que j'ose m'y tremper. Repose-toi bien et profite à fond de ta cure; Bisous

    2
    Stéphanie
    Mardi 28 Juillet 2015 à 10:55

    Petit coucou mon Emma avant que tu partes en cure.... Je sais que je reverrais la grande bleue à Ajaccio car ma copine habite désormais dans cette ville où j'y ai des souvenirs merveilleux et mon cœur bat pour cette merveilleuse Città e mare!! Bisous et pensées+++++ Bon courage ma douce amie que j'aime!!!

    1
    Mardi 28 Juillet 2015 à 10:19

    Un gros bisou avant ton départ !

    je ne me suis pas encore baignée cette année...

    je crains aussi le soleil et trop de monde sur nos plages.

    j'attends d'arriver à Ajaccio pour le premier bain.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :