• SUITE LES CHEVAUX ESPAGNOLS

    SUITE LES CHEVAUX ESPAGNOLS

    Au sud des Pyrénées, quelques races d'équidés ont traversé les siècles. Elles sont aujourd'hui un sujet de fierté pour leurs éleveurs.

    Le MAJORQUIN

    Noir c'est noir

    Sa robe entièrement noire s'éclaire parfois d'une petite tâche blanche sur le front. Le majorquin a été le cheval de selle préféré des habitants jusqu'à la mécanisation du début du XXe siècle. En 1989, il en restait à peine une trentaine ! Désormais protégés, ils sont au moins 10 fois plus nombreux aujourd'hui.

    Les petits équidés majorquins vivent en semi-liberté, habitués au froid rigoureux de l'hiver, au pied des montagnes, et à la canicule estivale.

    La race Majorquine, assez proche génétiquement, est élevée sur l’île voisine depuis le Moyen-âge, à l'époque des rois catalans. Dès l'antiquité romaine, les deux principales terres de l'archipel des Baléares, en Méditerranée, ont été dénommées insula major, en latin (l'île plus grande)  et insula minor (l'île plus petite) soit Majorque (Mallorca localement) et Minorque (Menorca). Curieusement, plusieurs espèces majorquines tirent sur le noir comme le mouton, l'âne, le porc et la dinde.

    Résultat de recherche d'images pour "image cheval le majorquin"

    LE CASTILLAN entré dans la légende

    Puissant et rapide,  ce coursier a eu son heure de gloire au Moyen âge lors de la Reconquista (la reconquête chrétienne face aux Etats musulmans du sud de la Péninsule). Au XIe siècle, le capitaine Rodrigo Diaz de Vivar s'est ainsi brillamment illustré au combat sur sa monture. Il a hérité du surnom de Cid Campeador. 

    Le premier mot vient de l'arabe sidi (seigneur) ; le second qualifie, en espagnol, un chef de guerre victorieux. Quant  à son destrier blanc, Babieca (nigaud), il est devenu tout aussi légendaire que son maître. La tombe de ce cheval est encore visible au monastères San Pedro de Gardeña, près de Burgos. Ce pure race qualifié de castillan pour souligner son origine espagnole  et catholique, a néanmoins beaucoup de sang andalou dans les veines. En fait, il s'en distingue difficilement !

    Résultat de recherche d'images pour "image cheval le castillan"

    L'HISPANO-BRETON, un mariage réussi

    Il était moins cinq ! Au début du XXe siècle, les éleveurs du nord de la péninsule ont importé de petits étalons bretons, spécialisés dans la traction, afin de les croiser avec les races locales rustiques. Cette sélection a donné un animal bien musclé, tranquille et frugal, qui se satisfait d'une végétation assez pauvre. Affecté aux travaux des champs, le cheval souvent alezan ou bai foncé est cependant éliminé par le matériel motorisé. La race, reconnue seulement en 1997, a toutefois été préservée, sous le nom d'hispano-breton, surtout dans la communauté régionale de Castille-et-Léon. Fécondées par des ânes, les juments donnent naissance à des mules et des mulets de plus petite taille, appréciés dans les activités de loisir.

    Résultat de recherche d'images pour "image cheval l'hispano-breton"

    LE BASQUE un montagnard pyrénéen

    Il en impose ! Le cheval des montagnes du pays basque (son nom officiel) affiche une silhouette lourde et puissante, proche du sol et donc particulièrement adaptée à l'attelage et au travail des champs. Sa crinière très abondante peut lui couvrir presque toute la tête. 

    Les robes baies (brin rouge aux crins noirs) et alezanes (uniformément marron) dominent. Son origine se perd dans la nuit des temps, un peu comme celle des Basques, dont le nom viendrait des Vascons, une population décrite il y a plus de deux mille ans par l'historien Tite-Live.

    Résultat de recherche d'images pour "image cheval le basque"

    -:-:-:-:-:-

    Voilà, j'ai fait le tour de ce sujet plaisant avec vous.

    La journée d'hier a été très chaude, mais je m'en suis bien accommodée. Le matin fête médiévale du village ! bof, de moins en moins d'attraction, même les jeux pour enfants en très petit nombre. Tout cela se perd... D'un côté pour les riverains de la rue où tous ces chalands s'installaient, c'est bien plus calme et moins malmené, et personnellement j'en suis heureuse, vu l'incivilité des visiteurs, et les rues si étroites non idéales pour installer tout ce monde.

    Bref, le tour a été vite fait. Ensuite vers 13 h j'ai pris la voiture et suis allée à Pont St Esprit, manger un peu, puis m'asseoir bien à l'ombre au jardin de la mairie. j'étais bien, c'était agréable, j'ai lu. Seul bémol, je suis tellement décharnée, plus de rembourrage nulle part qu'être sur le banc de bois est un supplice ! j'avais pris un coussin pour mes fesses, mais il faudra une autre fois que je prenne autant pour le dos, car sinon la douleur est difficilement supportable.

    Vous savez, je ne fais plus que 44 kgs, je fonds, la chimio élimine tout ce que je peux avaler... 

    Mais si un peu de temps m'est donné encore...

    Seulement d'une année sur l'autre, mes vêtements sont trop grands et suis obligée de me rhabiller. Ce n'est pas de l'économie... Mais avoir le pantalon qui descend sans cesse n'est guère agréable...

    Je n'ai plus de poitrine, n'arrive plus à remplir un bonnet A, moi qui avais une belle poitrine, c'est dur à admettre tout cela. Cependant je tiens le coup, je ne m'attarde pas trop sur ces malheurs auxquels je ne peux rien de toute façon...

    Je vous souhaite une bonne journée qui sera ici encore chaude. J'ai bien ouvert les fenêtres tôt le matin. j'ai dormi  à peu près deux heures en tout et pour tout cette nuit, tellement je souffrais du ventre...

    Je vais ensuite bien tirer les volets et fermer les fenêtres.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    11
    Mardi 3 Juillet à 22:29

    Recoucou ma chérie, ils sont magnifiques ces chevaux, je pense toujours à mon papa, il les aimait tellement, il travaillait avec eux alors il en prenait grand soin.

    Je suis émue en te lisant, 44 kg c'est environ 97 livres, je pesais 106 lbs quand je me suis mariée et je me trouvais grosse. Je suis divorcée depuis 15 ans environ et ça faisait 30 ans que nous étions mariés. Je ne vois plus mes garçons ni mes petits-enfants d'ailleurs, un depuis 10 ans et l'autre depuis 1 an, ils sont du côté de leur père même si c'est lui qui m'a trompé. Alors, moi c'est mon coeur qui souffre.

    Je t'envoie mes meilleures pensées et si je pouvais te prendre la main, je le ferais volontiers. De tout coeur avec toi, je t'embrasse fort.

    10
    Mardi 3 Juillet à 21:03

    Allô Primerose

    Je passe en vitesse en ce moment

    Je suis venue admirer tes beaux chevaux ainsi que ta superbe création

    Je te dis à bientôt

    Gros bisou

    9
    Lundi 2 Juillet à 20:57

    bonsoir ma belle ,sont bien jolis ces chevaux , ce n'est pas évident d'être malade ,  en effet ,il a fait chaud , mais pas de bol , il fallait que je sorte ,50 kms en voiture , on cuit , bonne soirée , bisous

    8
    Lundi 2 Juillet à 20:18

    Bonsoir ,que c'est beau les chevaux ,votre blog est toujours aussi magnifique .

    Bonne nuit Bisou

    7
    Lundi 2 Juillet à 17:58

    bonsoir      , as tu passé un bon lundi ? moi calme sans sortie  , ici il fait un peu moins chaud , soleil et vent ,  bonne soirée et bon mardi .. bisous ..Anna

    6
    Lundi 2 Juillet à 17:40

    Résultat de recherche d'images pour "image bonne semaine ensoleillée"

    bonsoir ma primerose 

    il as fait trés chaud ,pour cette nouvelle journée

    hier j'ai fait une petite balade ,mais sans marcher 

    je me suis assise au bord de la mer 

    et avec un petit vent ,c'était trés agréable 

    moi je me plains de trop grossir ,15 kilos en 3 mois 

    mais je suis émue en lisant tout ton article 

    de te voir autant souffrir ,sans jamais te plaindre

    tu sais ,moi ,j'ai une grosse poitrine et je voudrais des petits seins (rire )

    je te fait de trés gros bisous 

    5
    Lundi 2 Juillet à 15:48

    Bonjour mon amie

    C'est avec le soleil que je viens te souhaiter un bon début de semaine

    En espérant que tu as passe un bon weekend? Moi très calme à l'ombre.

    Magnifique suite ,ils sont très beaux

    Un bel article...Je vois que tu n'as pas trop la forme,je comprends en plus la chaleur

    Prends soin de toi mon amie...A bientôt...Bisous.R.♥

    Image associée

    4
    Lundi 2 Juillet à 15:09

    Bonjour Primerose,

    Cette chaleur caniculaire fatigue beaucoup et empêche souvent de dormir

    Bel article sur les chevaux espagnols.

    Bonne après midi. Mamyariane15

    3
    Lundi 2 Juillet à 14:08

    de belles photos de ces chevaux j'adore cet animal,,j'espère que tu a pas trot chaud,chez nous cette nuit il a fait orage il a grondé presque toute la nuit, je te souhaite un très bon Lundi,bises

    2
    Lundi 2 Juillet à 13:57

     

    coucou du lundi

     un peu bousculée par les activités

    mais toujours un petit moment à partager avec toi.

    Je te souhaite une belle journée et une super semaine.

    J'ai tout lu ma belle, j'adore les chevaux, mais aussi incroyable que ça parait,

     leur odeur me déclenche des crise d'asthme.

    Pour le reste ma douce, on fait avec ce que l'on a, je te comprends tu sais.

    Un bisou

    Marjolaine

    1
    Lundi 2 Juillet à 09:47

    bonjour ma Rose tu as fais un bel article sur ces chevaux

    ils son beaux et robustes

    j'espere que tu vas bien

    belle journée et bonne semaine

    gros bisous ELyci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :