• LE FLEUVE

     LE FLEUVE

    LE FLEUVE

    Je suis un long fleuve en perdition

    Tous mes affluents se sont séparés

    Dans la nature fleuve en action

    A tout cela rien ne fut préparé

     

    Je suis un long fleuve qui se tarit

    Mais la nature ne veut rien y faire

    Malgré cela on voit l'homme qui rit

    En haut on peut voir la beauté lunaire

     

    Le fleuve qui se meurt est vraiment digne

    En traversant la nature indigne

    Qui désormais devra faire sans lui

     

    En serpentant pour les dernières fois

    Tout le paysage très  à découvert

    Pour un nouvel espoir guide sa foi.

    Gérard COURTADE poème protégé par copyright

    POETE DE L'AMITIE DIJON

     

    Que deviennent les fleuves ? Que deviennent les hommes ?

    On peut, et l'on devrait même, se mettre parfois en condition d'être une pierre, une feuille d'arbre, un fleuve, un torrent, une rivière...

    Cela fait partie intégrante du bouddhisme je crois... C'est une forme de foi que j'affectionne. Chaque élément qui nous entoure à une âme.

     

    Passez un bon samedi

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    6
    Yachou
    Dimanche 3 Septembre à 10:13

    Bonjour ma Rose,

     

    j'espère que tu souffres moins...très joli le nouveau désign de ton blog, félicitations.

    Hélas la nature souffre de plus en plus, j'aime aussi beaucoup la vision du monde par le Bouddhisme.

    bon courage et bon dimanche ma Rose.gros bisous

    Yayadefimask8Clochettetaillereduite082017

     

    5
    Samedi 2 Septembre à 17:55

    Bonsoir chère Emma 

    C'est un très joli poème , j'aime beaucoup .

    Il faut vivre avec la nature et en prendre grand soin .

    Je te souhaite une excellente soirée.

    De gros bisous

    4
    Samedi 2 Septembre à 16:46

    bon samedi à toi aussi, je vais enfin pouvoir refaire mes petits mots après un été assez mouvementé malgré des jours de vacances

    bon week end

    3
    Bertille
    Samedi 2 Septembre à 11:54

    WOUAAAHHHH!!!!!!!  Belle bannière sur fond de toile, tous mes compliments ma douce.

    Pauvre nature, si peu respectée, il y a de quoi se faire du souci, on se demande parfois à quoi pense l'homme........

    J'ai beaucoup aimé ce texte.

    Je te souhaite un bon weekend, nous avons notre petite fille vers nous , encore une journée speed !!!!!! Gros bisous, pensée positive et ++++++prends soin de toi   

    2
    Samedi 2 Septembre à 10:13

    Bonjour Primerose,

    C'est un joli texte.

    Je te souhaite un très bon weekend.

    Bisous. Mamyariane15

    1
    Samedi 2 Septembre à 09:55

    Coucou ma belle amie

    Me revoilà doucement ,je suis là pour te souhaiter un bon weekend...

    Joli texte, je pense aussi qu'il ne faut pas contrarier la nature.

    Merci pour tes gentils passages. A très bientôt gros bisous R.♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :