• Perdus dans...

    Perdus dans...

    Mon amour,

    La jeune fille blonde et le soldat, perdus dans le grand Paris : nous les avions déjà vus, souviens-toi, dans le film d'Agnès Verda. Nous ne savions pas que c'était toi, que c'était moi... que c'était toi qui avait dansé avec moi tout ce soir là !

    C'était l'amour que j'avais rencontré ; amour qui transforme tout alentour, tu sais !

     

    Parce que tu es la seule, l'unique, la vraie, l'adorée, celle qui ne sera jamais remplacée, celle que j'aimerais toujours, toujours... Tu es ma seule pensée, ô mon amour ! Mon amour renaît tous les jours plus beau, plus fort, plus aimant, plus tout et tout... Il se pare presque toujours des belles couleurs de l'éternité !

    Ô mon amour, dis-moi que, toi aussi, tu m'aimeras toujours...

    Michel Edmond Avoine poème protégé par copyright.

     

    ON sent ici que la passion surplombe tout le reste. Ils baignent encore dans la folie, la magie étourdissante de la découverte...

    Si bien qu'on est alors dépourvu de mots qu'on a du mal à les trouver... Nous en sommes presque aux balbutiements...

    Je vous souhaite une excellente journée.

     

    Pour moi ça ne va pas très fort... Gros accès de faiblesse... Le médecin m'a prescrit des boissons vitaminées et protéinées, et un autre médicament pour le ventre qui semble un peu mieux marcher que le précédent...

    Je suis devenue un objet précieux, il ne faut pas trop toucher et surtout pas bousculer...LOL, allez souriez avec moi...

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Février à 15:45

    Coucou ma belle

    Perso, je ne te bousculerai pas, je te dis, repose toi ma douce, prends soin de toi, tu es une personne que j'apprécie beaucoup et que j'aime beaucoup aussi.

    Je te souhaite une très bonne journée, bisous bisous  Puce

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :