• Un surnom

    Un surnom

    J'ai passé une meilleure nuit et ce matin je souffre un peu moins...

    Aujourd'hui je vous parle de :

    LOUISE LABE / La belle cordière

    Fille et épouse de fabricant de cordes, Louise Labé ne pouvait qu'être surnommée la Belle Cordière !

    Cette poétesse Lyonnaise née vers 1524 mène une vie aussi mystérieuse qu'aventureuse. Elle aurait combattu en 1524, au côté de son amant à Perpignan, puis participé à un tournoi avec le roi Henri II. 

    A Lyon, elle réunit un cercle littéraire fréquenté par Maurice Scève, figure majeure de la Renaissance.

    A la trentaine en 1555, Louise publie ses poèmes ainsi qu'un débat entre la folie et l'amour. Elle revendique le droit des femmes à égaler les hommes, souhaitant "élever un peu leur esprit par-dessus leurs quenouilles."

    Le livre connaît un tel succès que certains soupçonnent une mystification. Un homme est forcément l'auteur de ce chef-d'oeuvre ! 

    La belle cordière disparaît une dizaine d'années plus tard dans la discrétion.

    -:-:-:-:- 

    Vous le voyez ! Quel courage, quelle détermination chez ce petit bout de femme ! Et bien entendu, à l'époque, impossible qu'une femme  soit capable de chefs d'oeuvre ! Pauvres hommes, vous vous êtes tellement souvent comportés en "tout-petits" en vous croyant au dessus de la femme à cause de votre quenouille ! De nos jours ça va mieux, et pourtant, cela reste encore dans certains esprits une certitude, tellement de mauvaise foi...

     

    J'ai bien ri en lisant qu'elle voulait élever "un peu" les hommes au dessus de leurs quenouilles ! Très belle expression imagée, à retenir...

    Messieurs ne me faîtes pas la tête, svp, je sais quand même que de grands et larges esprits vivent en beaucoup de vous.

    Cependant, l'histoire de Louise Labé valait vraiment la peine d'être contée.

    -:-:-:-:-

    Poème Je vis, je meurs

     
    Je vis, je meurs dans l'édition de 1556

    Ce poème figure dans le recueil Les Élégies et sonnets publié en 1555 et qui comprend notamment 24 sonnets.

    Sonnet VIII

    Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie ;
    J'ai chaud extrême en endurant froidure :
    La vie m'est et trop molle et trop dure.
    J'ai grands ennuis entremêlés de joie.

    Tout à un coup je ris et je larmoie,
    Et en plaisir maint grief tourment j'endure ;
    Mon bien s'en va, et à jamais il dure ;
    Tout en un coup je sèche et je verdoie.

    Ainsi Amour inconstamment me mène ;
    Et, quand je pense avoir plus de douleur,
    Sans y penser je me trouve hors de peine.

    Puis, quand je crois ma joie être certaine,
    Et être au haut de mon désiré heur,
    Il me remet en mon premier malheur.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_Lab%C3%A9

     

     

    -:-:-:-:-

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    7
    Samedi 13 Janvier à 02:58

    Coucou Primerose,

    Merci de me faire découvrir la Belle Cordière, joli poème !

    Ta création est magnifique :)

    Je suis ravie que tu vas pouvoir te remettre au Psp, et mettre tes créations qui vont te permettre aussi de souffler,
    de te reposer, j'espère de tout coeur que tu auras moins mal, même si ce n'est pas toujours évident ♥

    Je te souhaite un très bon weekend, gros bisous Stéphanie.

    6
    Vendredi 12 Janvier à 19:50

    Une poétesse  courageuse  pour l'époque ,et talentueuse . Les femmes continuent à se battre pour être reconnues à leur juste valeur  ; ce n'est jamais gagné, hélas.

    Contente que tu aies mieux dormi cette nuit .Bisous

    5
    Vendredi 12 Janvier à 18:26

    Coucou ma belle Emma,

    enfin une nuit sans trop de cauchemars, ça fait du bien.

    Je ne connaissais pas cette femme exceptionnelle,

    auteure de très beaux écrits.

    Passe un beau week-end ma douceur, gros bisou tendresse !

    4
    Vendredi 12 Janvier à 17:20

    Bonjour Primerose,

    Ce n'est pas encore gagné d'être considérées comme les égales des hommes, mais enfin petit à petit nous avançons.

    Bisous. Mamyariane15

    3
    Vendredi 12 Janvier à 13:27

    Bonjour chère Emma

    Je suis heureuse que tu es mieux dormi et moins douloureuse smile.

    Je ne connaissais pas cette dame rigolote mais très certainement avec beaucoup de caractère cool!

    Je te souhaite un très bon après-midi.

    De gros bisous 

    2
    Vendredi 12 Janvier à 10:55

    bonjour ma Rose je vois que tu as mieux dormi

    j'en suis bien contente ma douce

    qu'il est beau ce texte

    ah c'est une femme qui l'a ecrit , dommage messieurs

    et oui les femmes ne sont pas toutes derrières leurs fourneaux a compte

    les pommes de terre mdr

    belle journée ma douce

    bisous Elyci

    1
    Vendredi 12 Janvier à 10:51

    Je suis heureuse qu'enfin tu es passé une bonne nuit 

    le sommeil est le meilleur des remèdes 

    j'en fais légèrement défaut en ce moment 

    légère déprime du à cette absence bien sur 

    Surtout après les fêtes où mes enfants et petits enfants étaient avec moi 

    mais je ne vais pas m'apitoyer sur mon sort la vie est ainsi faite 

    je t'embrasse très fort 

    Reçois toute ma tendresse 

    Mamoune 

    Résultat de recherche d'images pour "tres belle image bon vendredi animé gratuit"

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :