•  

    UN AMOUR DIVIN

     

     

     

     UN AMOUR DIVIN

     

    UN AMOUR DIVIN

    UN AMOUR DIVIN 

    POUR LA NOUVELLE ANNÉE

     

    UN AMOUR DIVIN

    UN AMOUR DIVIN

     

     

    Mes amies , 

    Ma douce Rose , 

    Toi qui est revenu au berceau de la vie, qui a traversé le temps pour devenir un ange déployant ses ailes, 

    sous tes yeux, tu nous vois nous débattre dans un monde effrayant ,  en cherchant l'air, la chanson du vent, qui pourrait nous ramener vers toi ... juste un peu ...

    Aide nous par un souffle à retrouver l'espérance d'une année meilleure pour tous . Si tu le peux, enlève la peur dans nos cœurs pour y mettre la confiance, la paix, et la joie . 

    UN AMOUR DIVIN

    Depuis ta demeure éternelle, 

    Tu ne pleures plus, au contraire, ton sourire est radieux  et c'est un amour divin que tu nous envoies pour cette nouvelle année . C'est la splendeur d'un soleil en plein hiver. Pour 365 jours , nous écouterons avec beaucoup d'attention, les plus belles musiques au monde, celle du chant des oiseaux, même les gouttes d'eau seront des perles, et le parfum des fleurs sera le plus doux des nectars ...

    Si mes joues sont ravagées de larmes, tu nous envoies ton arc en ciel d'amour pour sécher tout cela et nous garder dans ta lumière divine .Comme une plume , tu t'es posée sur mon épaule, sinon, je n'aurais jamais pu écrire ces mots là ! 

    Au cœur du calice, dans la clairière féerique , là ou vie la biche d'amour, ou coule l'eau de cristal, ou née la fleur de lys.. De ce pays que je ne connais pas , tu nous donnes encore et pour toujours , la paix du silence, afin que chacun , nous ayons notre part de bonheur à partager toute cette nouvelle année . 

    UN AMOUR DIVIN

    Merci ma DOUCE ROSE , 

    dans mon cœur c'est sublime et partout c'est beau comme dans un rêve et tu en es la fleur et la créatrice . Aussi, nous prions toutes pour toi au quotidien , pour ton soutien . 

    BONNE ET HEUREUSE ANNÉE MES AMIES  ET VISITEUSES DE CE BLOG ! 

    Fermez vos yeux, écoutez quelques instants la mélodie et vous verrez ce que j'ai vu , 

    c'est une pure merveille et j'y crois .

    UN AMOUR DIVIN

    UN AMOUR DIVIN

     

    UN AMOUR DIVIN   

    RECEVEZ TOUTE MA TENDRESSE SINCÈRE ET DÉVOUÉE 

     

    UN AMOUR DIVIN

    votre amie kathynette 

     

    UN AMOUR DIVIN

     

    UN AMOUR DIVIN

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    11 commentaires
  • LA TRÊVE DES CONFISEURS

     

     

    LA TRÊVE DES CONFISEURS 

     

    La tradition (laïque) d’une trêve lors des fêtes de fin d’année en France remonte à décembre 1874. Les parlementaires sont en train de s’étriper sur les bancs de la Chambre des députés au sujet de la future Constitution de la IIIe République. Monarchistes, républicains et bonapartistes décident alors de mettre leurs débats entre parenthèses, s’accordant des vacances pour ne pas troubler la reprise du commerce à Paris, qui se relève à peine de la guerre de 1870 et de la Commune. La presse satirique ironise aussitôt sur cette « trêve des confiseurs ».

     

    Une parenthèse d’humanité

    Quelques années plus tard, les fêtes de Noël s’imposent comme une parenthèse d’humanité même dans le plus horrible des conflits. C’est ce qu’a raconté le film de Christian Carion « Joyeux Noël » (2005) qui évoque de façon romancée les moments de fraternisation entre belligérants dans les tranchées de la Première Guerre mondiale. Ceux-ci se sont multipliés sur les fronts de l’Ouest (Anglais et Allemands sur le front belge) comme de l’Est (Italiens et Autrichiens).

     

     Philippe Bordes

     

    LA TRÊVE DES CONFISEURS

     

    LA TRÊVE DES CONFISEURS

    gros bisous à vous toutes mes amies . Pensées pour toi ma douce chérie . 

     

    LA TRÊVE DES CONFISEURS

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • IL VIENDRA

    JOYEUX NOEL A VOUS TOUS 

    Prière près du sapin

    IL VIENDRA

    Sapin,

    Pourquoi es-tu là à ma porte,

    Alors que s’approche le temps de Noël?

    Quelle idée de mettre un arbre –pas très grand- mais un arbre tout de même

    A l’intérieur de ma maison !

    Ta place n’est-elle pas parmi tes frères dans la forêt ?

    Celui qui t’a coupé et vendu,

    IL VIENDRA

    Sait-il que tu réveilles en moi le souvenir d’un temps où le sapin était le seul ornement du foyer, la seule note de verdure qui persistait au cœur de la montagne enneigée,

    alors que la nuit tombait très tôt et ensevelissait toute vie dans son manteau un peu inquiétant…

    Alors, la lumière de Noël, la fête au cœur de l’hiver était attendue avec un désir d’autant plus fort.

    Et on s’habillait le cœur d’attente fébrile comme on paraît le sapin …

    IL VIENDRA

    Seigneur, aujourd’hui,  le sapin qui entre dans ma maison me dit qu’au plus sombre des jours ta lumière persiste, qu’elle résiste aux rigueurs de l’hiver et que ton nom est espérance.

    Vie plus forte que la mort. Attente du printemps.

    IL VIENDRA

    Le sapin que je dresserai pour accueillir mes amis fera de ses branches un refuge,

    une hôtellerie pour les santons de la crèche,

    ces pauvres de Bethléem, réfugiés sous sa protection comme les oiseaux l’hiver.

    IL VIENDRA

    Sapin arraché à nos forêts pour notre joie,

    ton odeur emplit la maison.

    Qu’ainsi la joie de Noël se diffuse à tous ceux qui entreront sous mon toit.

    Que chacun puisse y trouver amitié, refuge, protection,

    que la Sainte famille de Bethléem y soit accueillie en la personne des plus petits.

    IL VIENDRA

    Sœur Marie-Annick

    IL VIENDRA

    IL VIENDRA

    IL VIENDRA

    IL VIENDRA

    Mes amies, 

    Je mets à jour cette page pour votre NOEL , mais croyez bien que j'ai le cœur très lourd . 

    Passez toutes de belles fêtes , dans la joie, l'amour, et le partage . 

    Je prie pour que personne ne soit seul en ces temps de fêtes . 

    IL VIENDRA

    A toi aussi , ma DOUCE ROSE , cette chanson que tu aimais tant ....Peut-être l'entendras-tu ? 

    GROS BISOUS PLEIN DE MA TENDRESSE MES AMIES 

    Kathynette 

    IL VIENDRA

     

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  •  

    En attendant Noël ....

    En attendant Noël, 

    Pour toi ma Rose et nos amies , je vais allumer 4 bougies et les poser aux 4 coins de la terre pour tout éclairer ...Crois tu que ce soit possible ? 

    LA PREMIÈRE BOUGIE : sera la lumière de ton sourire ma douce, offerte à nous tous chaque jour, comme un présent parce que durant ta vie terrestre tu nous a enveloppé de ton amour et que maintenant , nous avons ta protection divine. 

    LA DEUXIÈME BOUGIE  : sera celle de toutes nos prières qui s'envolent vers toi , TOI que nous n'oublions pas. Elles ne sont pas toutes écrites ici, mais elles sont dans nos cœurs .

    LA TROISIÈME BOUGIE : sera celle de ta douceur et de ce secret que tu avais dans ton immense cœur. Il y avait de la place pour tous. C'était une main tendue au quotidien, pour consoler et réconforter ton prochain . 

    LA QUATRIÈME BOUGIE : sera la bonne odeur du bon pain pour tous . Tu étais notre boulangère de l'amour et tu savais comment faire pour distribuer ce pain merveilleux chaque jour !

    Maintenant, tu es étoile, et nous sommes toutes le LIEN , LE RELAI , 

    et pendant les 4 semaines de l'avent, nous allons tresser une couronne d'amour pour toi, afin de te remercier de tout ce que tu nous a si gentiment laissé : TON AMOUR INCONDITIONNEL DE LA VIE ! 

    Moi la première, je te dois ces 4 bougies pour illuminer ton parcours, ton ciel et rendre plus jolie ma vie . 

    MERCI MA DOUCE ROSE

    A TOI ET A NOS AMIES 

     

    En attendant Noël ....

    En attendant Noël ....

    En attendant Noël ....

    TENDRESSE A VOUS TOUTES 

    Kathynette 

    En attendant Noël ....

     

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • J'AIMERAIS ...

     

    Mes amies si fidèles, 

    J'aimerais être jardinière dans un pays imaginaire rien que pour vous plaire ,

    et y faire pousser des fleurs en forme de cœur,

    écrire la mélodie des oiseaux du paradis , colorer le ciel et surtout enlever le gris ,

    Effacer le temps passé, renaître en bouton de rose sur une goutte perlée de fraîche rosée ,

    et boire à cette fontaine , l'eau divine de la pureté ..

    Lire en toi les poèmes de Verlaine, de Prévert ou de Mérimée, 

    surtout, les retenir aux tréfonds de ma mémoire aux milles vers .

    Te regarder comme avant ce temps ou l'on vivait le présent en souriant , 

    l'insouciance d'une jeunesse envolée dont il ne reste qu'un présent un peu effacé .

    Inventer des nuages sans pluie , ou inventer un ciel sans nuages ? 

    Dis-moi, lequel choisirais-tu , toi ? 

    Pour moi , l'un et l'autre ça me va , puisque tu serais là !

    Mais voilà, je te chante encore une mélodie d'automne et j'entends qu'au loin ça résonne .

    Aux heures pleines de ma vie, je prends conscience d'avoir un jour perdu le fil, cette essence même 

    qui faisait de ma vie un poème . 

    Tendresse 

    Kathy  

     

    J'AIMERAIS ...

    J'ai écrit ce petit texte d'une plume tremblante, un soir de lune, dans ma petite chambrette , le sommeil ne venait pas , mais les mots étaient là, à écrire vite de peur d'oublier de les coucher sur mon vieux cahier . 

    Je vous embrasse tendrement MES AMIES  . Merci de votre fidélité, de vos visites, de vos gentils coms laissés ... vous êtes formidables et merveilleuses ....  

    On se retrouve très bientôt , pour préparer NOEL ensemble . 

    A TOI MA DOUCE ROSE 

    Kathynette 

     

    J'AIMERAIS ...  

    J'AIMERAIS ...

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • Ma Rose de Novembre

    ROSE DE NOVEMBRE

     

    Il n'est plus belle fleur qu'une rose d'automne,
    Quand elle sait déjà que ses jours sont comptés,
    Et que près de sa fin, généreuse,elle donne
    Encor  plus de parfum qu'aux beaux jours de l'été. 

    Dans le brouillard léger d'une aube de novembre
    Alors que les oiseaux ne savent plus chanter,
    Elle va défroisser sa robe d'or et d'ambre
    Pour s'offrir aux regards dans toute sa beauté.
     

    Mais un souffle de vent la blesse, la défeuille.
    Sitôt qu'il a séché ses larmes de rosée,
    Elle cache ses joues dans son écrin de feuilles
    Pour vivre encor un peu, encor une journée.
     

    Ô toi qui ne sais pas combien est éphémère
    La rose qui s'endort et va vers son trépas,
    Si tu passes près d'elle au jardin de ta mère,
    Je t'en supplie, enfant, non, ne la cueille pas.
     

    Laisse la retenir la vie qui l'abandonne,
    Suivre des vols d'oiseaux glissant dans le ciel clair.
    Il n'est plus belle fleur qu'une rose d'automne,
    Qui se meurt doucement, aux premiers jours d'hiver.
     

    Renée Jeanne Mignard 

     

    Ma Rose de Novembre

    Cette rose de novembre n'a pas été choisie au hasard , 

    Elle est Fleur, Prénom, et couleur , 

    Elle est donc faite pour toi ma douce Rose . 

    Et comme ici , c'est un blog de partage, je vous l'offre aussi , à vous qui passerez par là pour honorer par votre présence, le souvenir si présent de notre amie.

    Mes amies , je vous embrasse bien tendrement . 

    kathynette

     

    Ma Rose de Novembre

     

     

     

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  •  

     

    LE SOUFFLE DU VENT ....

     

    Novembre nous a rejoint déjà, et s'installent doucement, des jours frangés de brumes, que viennent éclaircir quelques heures d'un pâle soleil. Petit à petit, ont met une paire de chaussettes, puis une petite laine, et le soir , avant d'aller se coucher , la maison sent bon l'odeur d'une chaude verveine. Alors que tout semble s'endormir, le vent balaye les dernières feuilles du jardin et dans le ciel, commence le ballet des grues repartant vers de nouvelles contrées. Comme j'aimerai les suivre parfois, et faire ce beau périple pour voir de nouveaux horizons . 

    Le temps semble fragile, sensible, et prête sa plume à qui sait écrire. Notre Rose, aurait aimé vous parler de cet automne là . Moi, je gribouille en cherchant mes mots, avec toujours en tête ton doux souvenir . 

    Alors que les premières gelées matinales montrent le bout de leur nez, je me sens fébrile et frileuse à l'idée d'entrer en cette période . Derrière le grand chêne de la clairière on y voit le soir encor, une belle lumière ardente. T'y caches tu ? Je te cherche partout . Mes joues sont pâles, j'ai perdu ton sourire, et j'entends doucement que l'été s'endort ... 

    LE SOUFFLE DU VENT ....

     

    LE SOUFFLE DU VENT ....

    Merci mes amies de venir régulièrement déposer en silence un petit mot , une pensée, une fleur , en mémoire de notre Rose . 

    Kathynette 

    Partager via Gmail

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique